Mme Zhao Dequiong condamnée à son domicile par les autorités judiciaires

Vers 15h00 le 7 mars 2012, plus d'une douzaine de personnes comprenant Zhang Guangxiang, le directeur du " Bureau 610 " régional de Shunqing dans la ville de Nanchong, province du Sichuan, le juge du Tribunal d'instance de Shunqing, Xu Wenying, des fonctionnaires du Procuratorat de Shunqing, un comité résidentiel local et un commissariat de police local sont entrés par effraction chez Mme Zhao Deqiong. Le Juge Xu Wenying a pénétré dans la chambre où Mme Zhao était alitée et lui a ordonné de s'asseoir et de répondre aux questions.

Xu a déclaré que Mme Zhao était coupable d'utiliser une organisation hérétique pour miner l'application de la loi pour avoir demandé justice au nom du Falun Gong et avoir écrit " Falun Dafa est bon et Vérité-Compassion-Tolérance sont bons " sur la main d'une fille dans le parc. Xu a dit: " Nous attendrons cinq minutes. Si vous coopérez, vous pourrez retarder votre peine de trois ans et votre salaire ne sera pas interrompu. Si vous ne coopérez pas, vous serez condamnée à trois ans de prison et votre salaire sera arrêté." Personne n'a rien dit en réponse. Xu a continué: " Une fois les cinq minutes passée, cela signifiera que vous êtes d'accord. "

Toutes les autorités présentes ont déclinéé leurs noms et titres puis sont partis.

Mme Zhao a la soixantaine et est une ouvrière retraitée de la Raffinerie de pétrole Nanchong. Avant qu'elle ne commence la pratique du Falun Gong elle souffrait de nombreuses maladies et était grabataire et incontinente. Après avoir entrepris la pratique en 1997, elle a suivi dans sa vie le principe Vérité-Compassion-Tolérance pour devenir une meilleure personne. Elle a retrouvé la santé. Mais après que la persécution du Falun Gong ait commencé le 20 juillet 1999, elle a été arrêtée, détenue, s'est fait extorquer de l'argent plusieurs fois et a subi une persécution mentale et physique.


Persécutée pour avoir fait appel

En 2009, Mme Zhao a écrit une lettre d'appel au Bureau des Appels du Sichuan à propos de la persécution qu'elle avait subie pour sa pratique du Falun Gong. Elle y exposait comment les fonctionnaires du bureau 610 , le département de police, son lieu de travail et le comité résidentiel local l'avaient persécutée. Par exemple, Du Weijia, le sous-directeur de la Division de Sécurité Intérieure régionale de Shunqing, a pris les clés du domicile de Mme Zhao, est allé chez elle et a confisqué un certain nombre de ses effets personnels. Les agent ont aussi menacé ses membres de famille.

Le 30 juillet 2010, la police du Département de police régional de Shunqing a essayé d'arrêter Mme Zhao et menacé de la condamner à quatre ans de prison. Mme Zhao était alors à l’article de la mort suite à la persécution qu'elle avait subie et à l'hôpital. Ses membres de famille se sont énergiquement opposés à l'arrestation et la police est repartie.


Envoyée au centre de lavage de cerveau pour avoir clarifier la vérité

Le matin du 24 juillet 2011, Mme Zhao est allée au Parc Beihu à Nanchong clarifier la vérité aux gens. Après avoir parlé avec une fille, celle-ci lui a demandé de lui écrire "Falun Dafa est bon et Vérité-Compassion sont bons " sur sa main. Plus tard, la fille a ramené la police du parc qui a emmené Mme Zhao dans son bureau et confisqué son sac.

La police du parc a appelé la Division de Sécurité intérieure régionale de Shunqing et le sous-directeur Du Weijia est venu au bureau. Du a trompé Mme Zhao, disant qu'ils la renverraient à la maison. Au lieu de cela le juge Xu l'a envoyé au Centre de lavage de cerveau de Xishan. Mme Zhao y a été torturée et est devenue incontinente. Le matin suivant, ils ont appelé ses enfants pour qu'ils viennent la chercher.


Une semaine plus tard, deux fonctionnaires du centre de lavage de cerveau sont venus au domicile de Mme Zhao et ont essayé de la forcer à renoncer au Falun Gong. Plus tard, un autre employé du centre de lavage de cerveau, Pang Renhao, a appelé la fille de Mme Zhao, en lui disant de venir au centre et de copier une lettre renonçant au Falun Gong pour Mme Zhao, avec l'intention de forcer la fille à signer pour sa mère.


Illégalement condamnée

Un mois plus tard, deux fonctionnaires de police de la Division de Sécurité Intérieure régionale de Shunqing, Hu Changhong et Tang (femme, nom inconnu), a vérifié que Mme Zhao avait envoyé une lettre d'appel au Bureau d'appels de la province du Sichuan. D'août 2011 à mars 2012, le sous-directeur Du Weijia et les fonctionnaires du bureau 610 Régional de Shunqing, le Tribunal d'instance de Shunqing et le Procuratorat du district de Shunqing ont continué à harceler Mme Zhao et ont essayé de la forcer à renoncer au Falun Gong. Elle a refusé à plusieurs reprises d'obtempérer.

Le 7 mars 2012, ces fonctionnaires ont déplacé la salle d'audience au domicile de Mme Zhao alors qu’elle était alitée et l'ont condamnée à trois ans de prison.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.