Paralysé de la tête aux pieds, Zhou Jiangang est toujours détenu dans un endroit tenu secret après dix ans de prison

Le 10 janvier 2012 le pratiquant de Falun Gong Zhou Jiangang aurait dû retrouver sa famille après dix ans en prison. Mais au lieu de le libérer, l'administration locale de Wuhan a continué à le détenir dans un endroit non révélé.


Zhou Jiangang vivait Route de Zhongshan, dans l'agglomération de Wuchang. Il a non seulement bénéficié physiquement et mentalement de la pratique du Falun Gong , mais sa famille brisée a retrouvé l'harmonie. Depuis que la persécution a commencé en 1999, il a été arrêté et détenu de nombreuses fois. Il a été condamné à dix ans de prison en 2002. Les passages à tabac brutaux dans la Prison Qinduankou l'ont laissé paralysé de la tête aux pieds. Pour dissimuler son état, le" bureau 610 " de la ville de Wuhan et les autorités carcérales l'ont détenu dans un endroit secret après que sa peine de prison ai pris fin. Ils ont aussi menacé sa famille les dissuadant d'informer de sa situation d'autres pratiquants de Falun Gong.


Tout au long des dix ans d'emprisonnement, Zhou Jiangang a subi un traitement inhumain. Il a presque perdu sa vie. Le 25 avril 2006, il a été forcé à faire face à un mur avec des menottes et des fers. Les Gardes Xiao Weihua et Qin Lin ont ordonné aux détenus criminels de frapper M. Zhou avec un objet lourd par derrière, lui causant des fractures multiple à la 6ème et 7ème vertèbre cervicale; il a immédiatement perdu connaissance. Après l'avoir envoyé à l'hôpital, les gardes l'ont surveillé 24 heures sur 24 et ont essayé de dissimuler toute information sur son état. Les autorités carcérales ont trompé sa famille pour qu’ils signent un document déclarant: « Zhou Jiangang a essayé de se suicider » en échange de sa libération pour traitement médical. Dès que sa famille a eu signé, les autorités ont immédiatement modifié leur plan et transféré M. Zhou à l'Hôpital de Prison Hongshan. Ils ont privé totalement sa famille des droits de visite. Plus tard, M. Zhou a été ramené à la Prison Qinduankou. Nul autre détenu ne peut l’approcher. Il a été dit que ses jambes avaient été attachées ensemble.

Articles correspondants :

M. Zhou a la colonne vertébrale brisée par les coups en prison: http://fr.clearharmony.net/articles/200606/27282.html
Chinese version: http://www.minghui.org/mh/articles/2006/6/7/129847.html

La grave persécution du pratiquant Monsieur Zhou Jiangang à la prison de Qinduankou, province du Hubei Province: http://fr.clearharmony.net/articles/200705/32845.html
Chinese version: http://www.minghui.org/mh/articles/2007/2/13/148862.html

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2012/4/20/被迫害高位截瘫-冤狱十年后又遭秘密关押-255924.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.