Articles vides sur le site Internet de Xinhua News; six avocats ont le courage de défendre l'innocent

Préface : Deux articles destinés à diffamer le Falun Gong ont été publiés sur le site Internet de Xinhua News. Xinhua est le porte-parole médiatique du Parti communiste chinois. Curieusement, au début, il n'y avait rien d'autre que les titres. Bien que le vide ait été plus tard comblé, le fiasco révèle un Parti communiste paniqué et décontenancé. Le Parti tente de calomnier le Falun Gong et trompe les chinois, mais leurs paroles malveillantes renvoient indirectement le message que le Falun Gong se répand largement à travers le monde, et que Maître Li y est respecté. Le Parti a percé sa propre rumeur en essayant de calomnier autrui.

Récemment, quelqu'un a mentionné que le site Internet Xinhua a publié des articles "vides" pour attaquer le Falun Gong. J'ai jeté un œil et j'ai vu deux articles intitulés "Quelle sorte de compétition de danse propose NTDTV ?" et "Qu'est-ce qui est choisi pour les disciples de Dafa?" Lorsque j'ai cliqué sur les titres, cependant, le corps des textes était étonnamment absent. Que pouvait réellement dire Xinhua ? Ils auraient eu à mentionner les détails de la compétition de danse et son thème de " danse classique chinoise". Bien que le Parti communiste soit allé aux extrêmes pour détruire impitoyablement la culture traditionnelle chinoise, il n'ose pas publiquement confesser ce crime. Le Parti a fini par faire de la publicité gratuite à NTDTV pour la compétition tout en révélant sa sinistre tentative d'interférer avec l'effort de faire renaître la culture traditionnelle chinoise. Comment ce genre d'article aurait-il pu se faire ?

L'autre article est une référence à l'"Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de New York 2007". Mais un tel article n'aurait il pas du citer quelques passages de l'"Enseignement"? Et en même temps faire connaître au public la grande occasion d'une telle conférence, et le fait qu'en dehors de la Chine, un tel événement puisse avoir lieu ? Ceci ne violerait-il pas le propre tabou du Parti communiste chinois d'empêcher que la vérité au sujet du Falun Gong soit connue du peuple chinois? Comment un tel article pourrait-il être autorisé?

Je suppose que Xinhua ne pouvait rien faire d'autre que de laisser les articles vides. Jiang et sa clique semblent encore désespérément tenter de ranimer la controverse. Xinhua News a publié moins d'articles attaquant directement le Falun Gong durant l'année dernière. Peut-être les laquais du Parti sont-ils fatigués de leur propres mensonges, ou bien veulent-ils simplement se désengager de leurs chefs, réalisant que tôt ou tard, ils devront tous payer pour leurs méfaits. Avec ces deux articles, il semble que certains veuillent encore flatter leurs chefs d'une quelconque façon, mais leurs contenus violaient des tabous, aussi les articles sont-ils restés "vides".

Dans le passé, à chaque fois que Xinhua diabolisait le Falun Gong, les sites Internet de la Chine continentale étaient immédiatement sollicités pour republier ces articles. Cette fois-ci, j'ai vérifié et je n'ai trouvé aucun autre média pour ce faire et fredonner en choeur le "refrain principal ". Les temps ont vraiment changé.

Durant huit ans de persécution, le gang de Jiang et le Parti communiste ont "fait de la Chine une 'vache à lait' [que quiconque peut traire] pour la société occidentale" – épuisant toutes les ressources de la Chine pour les générations à venir – utilisant les intérêts financiers pour menacer et persuader la communauté internationale, spécialement les hommes politiques et les corporations occidentales, de garder le silence face à la brutale persécution des pratiquants de Falun Gong innocents. D'un autre côté, cependant, les pratiquants de Falun Gong ont expliqué avec persistance les faits et se sont opposés à la persécution. Finalement, la justice prévaudra. De plus en plus de personnes se sont réveillées après avoir entendu les faits, et la communauté internationale condamne aujourd'hui le régime communiste et appelle à un arrêt de la persécution.

Le 8 avril 2007, le mouvement de la Liberté Culturelle Chinoise a tenu sa cérémonie du "Prix Spécial de la Croyance Spirituelle 2007" au Centre de Aotea à Auckland en Australie. Le prix est allé au Falun Gong. M. Yuan Hongbing, un célèbre juriste et un des fondateurs du mouvement a dit : "Face à la tyrannie du régime communiste, lequel est encore plus brutal que le règne Nazi, les pratiquants spirituels du Falun Gong ont sauvegardé leur droit de croire avec persévérance et une volonté de fer. Ils ont validé une vérité: le totalitarisme ne peut pas vaincre la croyance spirituelle. Les pratiquants spirituels du Falun Gong s'opposent à la tyrannie d'une manière pacifique, courageuse et résistante pour laquelle ils ont gagné le respect de l'histoire."

Le célèbre avocat des droits de l'homme, Gao Zhisheng, a écrit trois lettres au gouvernement central pour faire appel en faveur du Falun Gong. Par la suite, six avocats de Beijing: Li Heping, Li Xiongbing, Zhang Lihui, Li Shunzhang, Wu Hongwei et Teng Biao (qui a seulement assisté au procès à cause de la pression du régime communiste. Il a été ouvertement battu par la police de la cour après le procès) ont défendu à la cour les pratiquants de Falun Gong, Wang Bo et ses parents de la ville de Shijiazhuang dans la province de Hebei. Le second procès a commencé à la Cour Intermédiaire de Shijiazhuang le 27 avril 2007. Les avocats ont défendu l'innocence de la famille Wang avec des arguments irréfutables.

Les avocats ont encore subi d'énormes pressions du Parti communiste, mais ils ont réussi à systématiquement défendre les pratiquants de Falun Gong avec des arguments solides sous tous les aspects juridiques. Les livres d'histoire ont consigné leurs actes courageux. Ces avocats ont reçu de grands éloges pour leurs connaissances professionnelles et pour leur expertise juridique ainsi que pour leur courage, leur sagesse et leur largesse d'esprit. Nous pensons de davantage de gens s'avanceront pour parler en faveur du Falun Gong.

La persécution de "Vérité-Compassion-Tolérance" était destinée à échouer au moment même où elle a commencé. Défier "Vérité-Compassion-Tolérance", c'est mettre au défi son propre futur, tandis que soutenir et défendre Vérité-Compassion-Tolérance, c'est choisir un brillant futur pour soi-même.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2007/5/3/154062.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.