Conférence de Suisse alémanique 2022 - Purifier mon cœur et comprendre l’importance d’une bonne coopération

(Clearharmony.net) Vénérable Maître, chers compagnons de cultivation,


Cela fait environ cinq ans que j’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa. Ces quelques années ont passé en un clin d’œil. Plus j’avance sur le chemin de cultivation, plus je me rends compte que les exigences sont élevées et que j’ai encore beaucoup de choses à améliorer.


Je souhaiterais partager avec les compagnons de cultivation quelques leçons apprises et expériences vécues au cours du processus de ma cultivation.


Apprendre à regarder à l’intérieur

Après avoir lu le Zhuan Falun pour la première fois, ma vision du monde a radicalement changé. Mon attitude pessimiste et misanthrope a été remplacée par un sentiment de paix et de joie intérieures. Même si j’étais déterminée à cultiver et à surmonter les épreuves, ma compréhension de regarder à l’intérieur était assez superficielle. Il m’était assez facile d’abandonner de petites choses qui s’alignaient avec mes propres conceptions, comme : arrêter de boire de l’alcool, ou se détacher de différents aliments ou loisirs des gens ordinaires. Mais lorsque le Maître parlait des attachements comme la jalousie, l’exaltation, la réputation et le gain, j’avais l’impression de faire plutôt bien dans ces domaines et que cela ne me concernait pas vraiment.


Une fois, j’étais en train de nettoyer un tube rempli de saletés. Tout en le nettoyant, j’ai été choquée de découvrir dans ma tête de mauvaises pensées envers une pratiquante de longue date que j’admirais beaucoup pour son attitude douce et sincère. Ces mauvaises pensées me disaient combien je lui étais supérieure, car mes mouvements des exercices étaient plus gracieux.


En réalisant que cette pensée était alimentée par un fort esprit de compétition, une sueur froide m’a parcouru le dos ; j’avais en effet tendance à me comparer aux autres pour déterminer si ce que je faisais était bien ou non.


    « Cela apparaît aussi chez d’authentiques pratiquants du Tao, ils n’ont que du dédain les uns pour les autres. Si on n'abandonne pas l'esprit de compétition, cela mène facilement à la jalousie. » (Septième Leçon, Zhuan Falun)


Cette pensée venait de la jalousie. Cela a été une réalisation très douloureuse. En voyant toute la saleté noire sortir du tube que j’étais en train de nettoyer, j’ai pensé au processus de regarder à l’intérieur, car si on ne voit pas toutes ces mauvaises choses, comment serait-il possible de les éliminer ?


Après cette expérience, j’ai mieux compris comment regarder à l’intérieur et identifier en particulier l’esprit de compétition et la jalousie. Cela m’a appris aussi à faire attention à ne pas juger les choses de façon trop absolue et être plus humble, car nos compréhensions du Fa sont limitées et évoluent au fur et à mesure de notre élévation.


Une opportunité de s’élever fondamentalement

Il y a environ un an, une pratiquante et moi avons décidé de prendre un appartement ensemble. C’était pour des raisons financières, mais aussi pour pouvoir s’encourager mutuellement. Elle est très gentille, calme et souriante. Nous nous entendions bien, je savais cependant que ce ne serait pas facile, car j’avais l’habitude de vivre seule et de ne pas dépendre d’autres personnes.


Cela n’a pas été facile tous les jours. Au début, beaucoup de petites choses, qui semblent maintenant complètement insignifiantes, piquaient mon cœur et me poussaient à la limite de la tolérance. J’ai eu de nombreuses opportunités de dévoiler des conceptions et des attachements si profonds qu’ils étaient devenus imperceptibles. Par exemple, j’avais tendance à imposer mon point de vue et considérer que ma manière de faire était plus rapide et efficace ; ou je tendais à perdre patience s’il fallait répéter ou réexpliquer plusieurs fois les choses.


J’ai remercié le Maître de me montrer toutes ces mauvaises choses. Cependant, je l’endurais en serrant les dents à la manière d’une personne ordinaire et développais du ressentiment dans le cœur. Par moment, un assez fort karma de pensées lié à la colère ou à la jalousie venait aussi me perturber. C’était assez difficile de le repousser. À plusieurs reprises, alors que je me laissais entraîner par ce karma de pensées, le Maître m’a donné des avertissements. Par exemple, plusieurs fois alors que j’étais en prise avec de mauvaises pensées, je me suis cognée brutalement une partie du corps, un œil a commencé à me faire très mal ou un objet s’est renversé. Cela m’a fait comprendre que ce sont des attachements très destructeurs qu’un pratiquant ne devrait pas avoir.


De manière générale, cela me perturbait de ne pas recevoir en retour autant que je considérais donner, ou que mes soi-disant sacrifices n’étaient pas récompensés. En réalité, je jugeais les choses en mettant l’ego au centre, et non en me mesurant avec le Fa.


Distinguer le « vrai soi » du « faux soi »

Ces derniers mois, j’ai pu reconnaître en moi plusieurs manifestations de la nature de démon. C’était un processus assez douloureux et, même s’il m’était possible de reconnaître les mauvaises pensées, c’était souvent difficile de les repousser avec une pensée droite. C’est comme si une partie de moi voulait éprouver de la colère et du ressentiment. J’avais l’impression de considérer ces attachements avec une logique humaine ordinaire, et de ne faire aucun progrès malgré mes efforts, ce qui était assez décourageant.


Le Maître nous dit :

    « Le Ren est le point crucial pour élever le xinxing. Le Ren avec au cœur la colère et la haine, avec au cœur le sentiment de l'injustice, avec des larmes retenues, c'est le Ren des gens ordinaires avec l'attachement à leurs craintes, n'éprouver aucune colère et aucune haine, n'avoir aucun sentiment d'injustice c'est le Ren du pratiquant. » (« Ce qu’est le Ren », Points essentiels pour avancer avec diligence)


Le comportement irresponsable d’un proche m’irritait et je l’endurais en serrant les dents depuis un certain temps. Un jour, ne pouvant retenir mon exaspération, je lui ai fait une remarque ; il l’a mal pris et s’est vexé. Face à cette attitude que je trouvais complètement déraisonnable, j’ai bouillonné intérieurement de colère et d’indignation. Impossible de me calmer, même plusieurs heures plus tard. En même temps, je me rendais bien compte que cet état était loin des critères pour un pratiquant, et qu’il fallait que je regarde sérieusement à l’intérieur, car rien n’arrive par hasard. En passant mentalement en revue les défauts de cette personne, j’ai vu soudain avec stupeur leur correspondance en moi. Cependant, en raison de mon caractère très introverti, ils étaient très bien cachés. En observant un à un ces attachements dans ma tête, ils se sont tout à coup combinés pour former un reflet de « moi-même » particulièrement hideux et déformé. C’était un « faux moi-même » formé d’attachements et de conceptions.


Jusqu’alors, en regardant à l’intérieur, je considérais inconsciemment les attachements et les conceptions comme faisant partie de moi, il était donc difficile de les rejeter fondamentalement. Mais cette fois, en voyant cette manifestation du « faux moi », cela a semblé tout à coup très facile de se débarrasser de ces choses hideuses. Je n’ai pas non plus éprouvé de la honte ou de la culpabilité à les exposer, car ils ne faisaient pas partie du « vrai moi ». J’ai mieux compris l’importance de sérieusement étudier le Fa, et de ce que signifie


Mon cœur s’est rempli de joie et d’une profonde gratitude envers le Maître.


Prendre garde à ne pas se valider soi-même

Ces dernières années, une force invisible semblait m’éloigner de plus en plus du Fa. En regardant à l’intérieur, et en découvrant petit à petit de nombreux attachements et conceptions égoïstes, mon état de cultivation s’améliorait, mais seulement temporairement. C’est comme si je n’arrivais pas à en trouver la racine.


Lors de l’étude du Fa, c’est comme si le Fa n’arrivait pas à pénétrer mon cœur. Lors d’activités pour clarifier la vérité, très souvent j’oubliais que j’étais une pratiquante et je n’avais pas une pensée droite. Mes paroles étaient chargées de qing et de conceptions humaines, et elles ne semblaient avoir aucune énergie. J’avais aussi tendance à avoir une attitude passive.


En écrivant ce partage, il m’est apparu plus clairement que la dégradation de mon état de cultivation était fondamentalement liée à une attitude incorrecte vis-à-vis de Dafa et du Maître. Ma forte volonté de cultiver dans Dafa et de suivre les enseignements du Maître avait progressivement été remplacée par la satisfaction d’accomplir des choses en appréciant la nouvelle vie donnée par Dafa. Finalement, j’oubliais de plus en plus de me considérer comme une disciple de Dafa et que j’avais un Maître.


C’était un peu comme utiliser Dafa pour se valider soi-même. Sans l’aide du Maître, ce que nous faisons pour valider Dafa ne serait que des choses de personnes ordinaires. Non seulement cultiver avec ce genre de mentalité ne sert qu’à se duper soi-même, mais en plus, la tendance à vouloir se valider soi-même peut facilement être exploitée par la perversité afin de créer des interférences lors de la collaboration entre pratiquants pour clarifier la vérité ; c’est un penchant très mauvais.


Comprendre l’importance d’une bonne coordination

La façon de se comporter des artistes de Shen Yun m’a fait réaliser l’importance d’une collaboration harmonieuse entre pratiquants. Même sans parole, leur attitude dégage une puissante énergie droite. Ils collaborent étroitement et de façon très professionnelle, mais sans égoïsme ni ego.


Cela m’a encouragée à faire mieux dans ce domaine en mettant Dafa à la première place.


Dans un projet de clarification de la vérité, l’environnement extérieur est devenu très compliqué et pervers. L’équipe était petite, et il y avait pas mal de divergence d’opinions entre nous. Le pratiquant coordonnant le projet faisait beaucoup d’efforts pour harmoniser les différentes opinions, et il menait le projet à bout de bras. Après le départ soudain de ce pratiquant, nous avons tous été sous le choc. J’ai réalisé que je n’avais pas pris mes responsabilités et avais été très passive. Le Maître m’avait donné encore et encore des occasions, mais je n’avais pas réussi à entrer activement dans le projet ; de nombreuses opportunités ont été manquées à cause de mes doutes, et des attachements à la peur ou au confort.


Par le passé, j’étais souvent en désaccord avec un des pratiquants impliqué dans le projet. Il m’avait souvent reproché d’avoir de fortes conceptions humaines, alors que je le considérais au contraire trop impatient et impulsif. Après avoir échangé sur le futur de ce projet, j’ai réalisé que notre but était le même et que nous étions d’accord sur beaucoup de choses, même si nos points de vue divergeaient sur certains aspects concrets. Si nous avions eu autant d’interférences, c’était aussi parce que nous ne nous concentrions que sur nos différences, et que nous n’avions pas assez de pensée droite. J’ai réalisé que même si une idée n’est pas parfaite, du moment qu’elle n’est pas mauvaise, il faut collaborer harmonieusement et ne pas créer de facteurs négatifs qui pourraient être exploités par la perversité.


Ce n’est que récemment que j’ai réalisé l’importance du champ puissant qui peut être émis par un groupe de pratiquants collaborant inconditionnellement pour le salut des êtres. Ma compréhension est aussi qu’il est normal que des conflits de xinxing se produisent, mais qu’il est important de ne pas créer de barrière entre les pratiquants à cause de ces conflits, car c’est ce que souhaite la perversité.


Ce sont quelques compréhensions auxquelles je me suis éveillée au cours du processus de ma cultivation. J’ai encore bien des attachements à éliminer, et je souhaite devenir plus diligente pour être digne du salut du Maître et pouvoir mieux suivre la progression de la rectification de Fa. Merci de m’indiquer tout ce qui est inapproprié.


(Présenté à la Conférence de partage d'expériences de Suisse alémanique 2022)

Les opinions exprimées dans cet article représentent les propres opinions ou compréhensions de l'auteur à son niveau actuel

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.