Une chinoise en Suède " Je comprends maintenant pourquoi les pratiquants persistent à dénoncer la persécution. Nous avons tous été trompés ... "

Les pratiquants ont organisé chaque vendredis et samedis de septembre cette année des activités devant le Musée Nobel à Stockholm. Ils ont présenté le Falun Dafa aux touristes et aux habitants leur expliquant comment le Parti communiste chinois (PCC) le persécute depuis 23 ans.


Beaucoup de gens ont signé la pétition pour en finir avec la persécution et condamné les atrocités perpétrées par le PCC. Parmi eux un couple suédois, Ann et son mari. Ann est chinoise et originaire de Hong Kong, mais elle vit aujourd’hui en Suède.


"Merci (aux pratiquants de Falun Dafa) pour votre travail acharné et votre dévouement;" a déclaré Ann Pendant tant d'années, vous avez persisté et protesté pacifiquement contre la persécution dans le monde entier, c' est admirable. Nous avons tous été trompés et avons mal compris le Falun Dafa. Je sais à présent que vous êtes tous des gens bien" a déclaré Ann avec une grande sincérité devant le Musée Nobel.


.
Des pratiquants parlent aux gens du Falun Dafa et de la persécution du PCC devant le Musée Nobel.

Les gens signent la pétition pour mettre fin à la persécution..


Le 16 septembre, Ann et son mari suédois qui passaient devant le Musée Nobel se sont arrêtés. Ann s'est présentée et a expliqué qu'elle était une résidente de Hong Kong qui avait immigré en Suède il y a plus de 20 ans.


Ann a dit qu'elle voyait souvent des pratiquants clarifier la vérité dans les rues de Hong Kong, mais qu'elle les évitait toujours. "Influencée par les médias officiels du PCC, je pensais que vous étiez contre le gouvernement. J'ai tout rejeté en bloc, vos documents de clarification de la vérité, panneaux d'affichage, bannières, etc. Ce n'est que lors des événements de Hong Kong que je me suis réveillée."


"J'ai commencé à soupçonner les médias officiels du PCC et cherché à savoir ce qui était arrivé au Falun Dafa. Il s'est avéré que la propagande du PCC était totalement infondée. Elle vilipende et calomnie Dafa. Maintenant, je vous comprends. Vous avez clarifié la vérité pendant toutes ces années pour dénoncer la persécution, ce qui est vraiment remarquable. Nous avons tous été trompés par le PCC. Il est vraiment maléfique."


Son mari ne cessait de hocher la tête en signe d'approbation. Ann a également dit qu'elle se sentait toujours coupable, et qu'elle voulait par conséquent faire part aux pratiquants de son expérience et leur présenter de sincères excuses.


Le couple a également exprimé son espoir que "davantage de personnes puissent reconnaître la nature maléfique du PCC dès que possible, et cesser d'être trompées par ses mensonges." Ils ont accepté avec joie les documents d'information et ont dit qu'ils voulaient en savoir plus à propos du Falun Dafa.


Exercices sous la pluie

Le 17 septembre, les pratiquants ont installé panneaux d'affichage et tables devant le Musée Nobel. Il n’a pas tardé à se mettre à pleuvoir. Ils ont vite sorti des bâches en plastique et recouvert les panneaux et le matériel. Puis ils ont poursuivi leurs activités comme d'habitude. Les touristes se sont abrités devant le musée et ont regardé les pratiquants faire leurs exercices malgré la pluie.



Les pratiquants font la démonstration des exercices malgré la pluie le 17 septembre..

.De nombreuses personnes se sont dites touchées de voir la persévérance des pratiquants.


Moins d'une demi-heure plus tard, la pluie avait cessé. De nombreuses personnes ont été témoins de la persévérance des pratiquants. Certains se sont approchés et ont commencé à lire l'information affichée ou ont discuté avec les pratiquants. D'autres ont signé la pétition demandant la fin de la persécution.


Olga une pratiquante originaire de Pologne a déclaré que ni le vent ni la pluie ne peuvent les empêcher de parler aux gens de la persécution du PCC. Elle a dit savoir de première main à quel point le Parti communiste est mauvais et ne manque jamais un évènement permettant d'informer les gens de la persécution.


.La pratiquante Olga


"Beaucoup de gens veulent maintenant connaître la vérité et sont prêts à accepter les dépliants", a-t-elle dit. Elle espère que tout le monde dans le monde s'informera sur le Falun Dafa et contribuera à mettre fin à la persécution dès que possible.


Un touriste : Aider à mettre fin à la persécution de bonnes personnes

Les 23 et 24 septembre, le temps était particulièrement beau. Il y avait un flot ininterrompu de personnes qui se sont arrêtées pour parler avec les pratiquants et s'informer à propos du Falun Dafa et la persécution.


Christopher, un enseignant d'une ville du nord de la Suède, a dit qu'il était allé en Chine, y compris à Hong Kong il y a trois ans, et qu'il connaissait la terrible situation des droits de l'homme en Chine. Il a été stupéfait et indigné lorsqu'il a entendu parler de la persécution brutale des pratiquants de Falun Dafa par le PCC.


"Il s'agit d'une question importante", a-t-il dit. "Nous devrions tous y prêter attention, et arrêter cela ensemble". Il a signé la pétition et a dit : "S'il vous plaît, donnez-moi des documents en anglais. Je vais parler à mes étudiants de la persécution continue du Falun Dafa par le PCC." Il a dit qu'il devait aider les pratiquants à faire passer le mot, et à dénoncer les choses honteuses faites par le gouvernement dictatorial, et à mettre fin à la persécution des bonnes personnes par le PCC.


Deux sœurs allemandes se sont arrêtées et ont lu attentivement l'information affichée. Elles ont longuement discuté avec un pratiquant germanophone. Après avoir compris les faits, les sœurs ont demandé comment elles pouvaient les aider . Lorsqu'elles ont appris qu'il était possible de signer une pétition en ligne, elles ont été ravies. Elles ont dit qu'elles parleraient de la persécution à d'autres personnes et leur demanderaient de signer la pétition. Elles ont également dit qu'elles utiliseraient les associations dont elles sont membres pour aider à faire passer le message.


Les gens souhaitent apprendre le Falun Dafa

Deux jeunes suédois ont vu des pratiquants faire une démonstration des exercices et se sont dit affligés par la persécution. Ils ont demandé si les pratiquants en Chine pouvaient tromper la police en disant qu'ils ne pratiqueraient pas. Leur interlocuteur a répondu que les pratiquants s'efforcent d'être de bonnes personnes selon le principe de Vérité - Bonté - Tolérance, et qu'ils ne pouvaient pas mentir.


Les deux jeunes ont dit qu'ils comprenaient et ont signé la pétition. Ils ont dit qu'ils reconnaissaient les valeurs de Vérité - Bonté - Tolérance. L'un d'eux a dit : "Ce principe est important pour tous dans le monde. Nous devrions également apprendre à pratiquer le Falun Dafa."


"Je me sens détendue en étant ici avec vous, et je sens une énergie puissante", a déclaré une femme venant d'Espagne qui s'est dite intéressée à apprendre le Falun Dafa. Elle a été touchée en voyant une pratique aussi pacifique. Commençant à lire un dépliant en espagnol que l'un des pratiquants lui avait tendu elle s'est réjouie : "Cet endroit (un site de pratique) est proche de chez moi. Je les contacterai à mon retour. Merci."


Traduit de l'anglais
Version anglaise : https://en.minghui.org/html/articles/2022/10/2/204115.html
https://en.minghui.org/html/articles/2022/10/2/204115.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.