Fahui européen 2022 -Abandonner les attachements y compris celui au confort

(Clearharmony.net) En mars 2020, le monde s’est arrêté à cause de la pandémie. En regardant en arrière, j’avais alors des lacunes dans ma cultivation. Je continuais à faire beaucoup de choses tous les jours (y compris mon travail ordinaire) mais j’avais des lacunes comme ne pas pouvoir me lever tôt le matin pour faire les exercices, sortir moins pour faire les exercices à l’extérieur et ne pas être diligente dans l’émission de la pensée droite.


Cette période s’est poursuivie jusqu’à l’été 2021, lorsque nous avons enfin pu commencer les activités de promotion de Shen Yun en Italie. Nous avions plus de villes qu’en 2020 et j’ai eu l’occasion d’aller dans une autre ville que la mienne pour participer en tant que co-responsable.


Bien qu’ayant eu au début quelques hésitations, après y avoir réfléchi plus attentivement, j’ai compris que le Maître me donnait à nouveau une occasion précieuse d’avancer dans ma cultivation, y compris d’abandonner mes attachements et d’accomplir mes vœux.


Au cours de l’été, nous avons découvert que ma mère avait un cancer du côlon avec des métastases jusque dans le foie. Les médecins avaient peu d’espoir et elle a été opérée en urgence. C’était un été très occupé et la situation familiale était dans une constante ébullition émotionnelle. Je n’ai été capable de rester intérieurement stable et non affectée par la situation que grâce à la cultivation quotidienne. Je pouvais clairement voir la différence entre les membres de ma famille et moi-même, comment ils vivaient la situation de manière très émotionnelle.


Ma mère a vu Shen Yun en 2020 et m’avait toujours soutenue, ayant fait l’expérience de première main de la bonté de Dafa. L’année dernière elle m’a dit qu’elle faisait depuis longtemps un rêve dans lequel elle avait l’impression qu’elle ne pouvait pas retourner à un endroit ; Elle avait toujours l’impression d’être perdue. Un jour, elle a finalement rêvé qu’elle pouvait rentrer chez elle et elle était heureuse. Elle est décédée en avril de cette année. Je suis certaine qu’elle aura un bon futur.


En repensant à ces mois passés, je suis reconnaissante au Maître. C’était une période de travail continu pendant laquelle j’ai été confrontée à des tribulations, des difficultés à surmonter mais où j'ai aussi fait l’expérience d’encouragements et de petits miracles. Avec les compagnons de cultivation, en de nombreuses occasions, nous avons eu des expériences encourageantes qui nous faisaient ressentir que le Maître était toujours à nos côtés.


Faire le bon choix

J’ai pu abandonner l’attachement à la peur d’être sans argent et sans travail. Après quelques mois au cours desquels j’ai encore consacré la moitié de mon temps à un travail ordinaire, j’ai décidé de faire ce que je sentais être droit dans mon cœur et j’ai suivi complètement le Maître. J’ai alors contacté mon entreprise pour leur dire que j’avais l’intention de quitter mon emploi. L’entreprise pour laquelle je travaillais a insisté pour que je ne démissionne pas et on m’a accordé une très longue période d’absence avec la possibilité de revenir une fois que les activités dans lesquelles j’étais engagée seraient finies. De nombreux collègues dans mon équipe de travail m’ont écrit des messages d’encouragement, me disant que j’avais fait le bon choix et que j’avais été courageuse.


Le processus de promouvoir Shen Yun dans la ville, a été une confrontation quotidienne à mes limites. Chaque jour il y a eu des étapes à franchir, chaque jour j’ai dû mettre de côté mon attachement au confort, à entrer en conflit avec les autres, à la peur et à me mettre en valeur. Chaque jour était comme si j’éliminais un petit morceau d’ego, qui empêchait une bonne coopération au sein du groupe. J’ai constaté souvent que j’avais tendance à regarder à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur, lorsque j’étais capable de le faire les conflits disparaissaient d’eux-mêmes


En y repensant, je crois que nous avons pu créer un environnement de cultivation solide, former un corps entier et nous mettre nous-mêmes de côté Je suis très reconnaissante au groupe de pratiquants avec lesquels j’ai pu partager ce précieux processus et j’ai admiré leur détermination et leur cœur. J’ai pu aussi apprendre d’eux à de nombreuses occasions. Même quand des différences d’opinions et des conflits mineurs apparaissaient, nous étions capables de rapidement partager les uns avec les autres sans laisser aux forces anciennes de place pour interférer ; Il y a presque toujours eu une grande harmonie.


Je ressens que j’ai besoin de m’améliorer ; nous sommes des particules au service du Maître, pour l’aider dans la rectification de Fa. Peu importe les rôles ou les différentes tâches qui me sont assignées, c’est comme s’ils étaient tous les rayons d’une roue, chacun d’eux est important et c’est l’union des différentes parties qui nous permet d’avancer. Chacun est nécessaire, et chacun fait différentes choses, selon l’arrangement du Maître. J’ai pu voir clairement l’égoïsme de mes pensées et le fait d’être attaché à ce que j’aime le mieux faire ou ce que je préfère : mais ce n’est pas à moi de décider et ces pensées étaient vraiment enfantines et pas celles d’un pratiquant.


J’ai pris conscience qu’être responsable envers le Fa signifie aussi accepter les rôles et les tâches qui nous sont assignées, essayer de bien coopérer avec les autres pratiquants et assumer ensemble les erreurs ou les manques sans se plaindre. Je crois que le Maître trace le chemin pour chacun de nous, il n’y a pas droit à l’erreur.


Cette année, la promotion a été un véritable challenge mais toutes les représentations ont eu lieu à guichets fermés et cela a été un grand succès dans toutes les villes. J’ai eu la chance de pouvoir suivre la compagnie pendant la tournée et je suis reconnaissante pour cette merveilleuse expérience. Pouvoir travailler au coude à coude avec tous les autres pratiquants, avoir les réactions à chaud du public pendant le spectacle ; Cela a été une période très précieuse.


Je crois que je peux résumer cette dernière année de mon processus de cultivation selon cette partie de l’enseignement du Maître :

    “Lorsque cela vous parait impossible à faire, ou si on dit que c’est difficile à faire, essayez donc pour voir si c’est vraiment impossible. Si vous pouvez vraiment y arriver, vous découvrirez qu’après avoir passé l’ombrage des saules il y a l’éclat des fleurs et un autre village à l’horizon !”(Zhuan Falun, Neuvième Leçon : “Une personne de grande disposition spirituelle”)


À de nombreuses occasions j’ai pu faire l’expérience de première main que si nous avons la volonté de nous améliorer, beaucoup de choses sont possibles et nous avons de nombreuses opportunités. Lorsque j’étais capable de faire le premier pas avec confiance, d’agir et mettre de côté mes conceptions, tout était possible même ce que je pensais être impossible.


Souvent simplement “essayer de le faire” a donné des résultats inattendus et très positifs. J’ai réalisé que le Maître nous fait confiance et croit beaucoup plus en nous que nous ne croyons en nous-mêmes. Lors des diverses circonstances lorsqu’il semble qu’il n’y a pas d’issue ou que les choses mènent à une impasse, faire un pas en avant ou une action peut nous amener à sortir de l’“impasse”.


Il y a eu de nombreuses expériences significatives et il m’est impossible de toutes les rapporter. J’aimerais en partager une en particulier. C’était les vacances de Pâques, plus précisément le lundi de Pâques.


Avoir l’opportunité de promouvoir Shen Yun

Après en avoir discuté entre nous dans le groupe, nous avons décidé d’aller distribuer en dehors de la ville dans une zone de petits pavillons dans la campagne. Pâques est une fête populaire dans cette ville et les gens ont pour coutume d’aller à la campagne et de faire un barbecue en famille.


Au départ, nous avions décidé de nous reposer ce jour-là et de ne pas sortir. Puis en discutant ensemble, nous avons pensé que nous devions essayer d’utiliser ce temps, parce qu’il restait peu de temps avant la fin de la promotion et qu’il y avait encore des billets à vendre. J’ai donc dû mettre de côté mes pensées de confort, qui avaient également surgi et le lendemain nous sommes allés en train dans cette zone, distribuer les documents.


Si cela avait été un autre jour, nous n’aurions trouvé quasiment personne parce que beaucoup sont des maisons secondaires d’été ou de vacances. Mais ce jour-là il y avait beaucoup de monde ; c’était un jour spécial et festif et il y avait une atmosphère unique dans l’air. Tant de gens nous ont accueillis avec le sourire, prêts à écouter nos informations et à prendre des documents sur Shen Yun, d’autres nous ont offert de l’eau, des boissons non alcoolisées, du pain, du café et des fruits de leur jardin. Tout le monde était dans les jardins et beaucoup nous ont invités et nous ont demandé si nous aimerions partager leur repas.


De nombreuses villas étaient ouvertes, avec des familles réunies pour faire la fête et être ensemble, ce qui a rendu notre travail beaucoup plus facile. Ce jour-là j’ai vraiment ressenti énormément la chaleur, la proximité du Maître et son grand réconfort. Nous avons aussi rencontré des gens intéressants qui avaient déjà eu l’information à propos du spectacle et des gens qui étaient allés à ce théâtre et même un technicien qui travaillait dans ce théâtre.


Une année d’activité s’achève ; une autre est presque prête à démarrer. Nous sommes face au futur qui arrive à grands pas.


Compagnons de pratique, veuillez me signaler tout ce qui ne se conformerait pas au Fa.


Merci Maître, merci compagnons de cultivation !


Les points de vue exprimés dans cet article représentent les propres opinions ou compréhensions de l'auteur à son niveau actuel de cultivation


Soumis au Fahui européen 2022

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.