Entendu devant le Parlement européen :" Si quelque chose d’aussi pacifique est illégal alors ils [le PCC] peuvent arrêter n’importe qui, l’UE devrait faire un effort pour condamner cela. "

Le 26 avril 2022 était une belle journée ensoleillée alors que les pratiquants de Falun Dafa tenaient une activité devant le Parlement européen à Bruxelles.


Ils ont présenté les exercices de Dafa et ont parlé aux gens de la persécution du Falun Dafa sévissant en Chine, y compris du prélèvement forcé d’organes, et appelé à la fin de ces atrocités.


Pour les touristes de différents pays qui se sont arrêtés, la scène paisible de la démonstration des exercices rendait encore plus choquante la cruauté de la persécution en Chine que la plupart venait d'apprendre. Beaucoup d'entre eux ont exprimé leur condamnation et assuré les pratiquants de leur soutien.


Le 26 avril 2022, les pratiquants ont organisé des activités devant le Parlement européen à Bruxelles pour informer le public au sujet de la persécution dont est victime le Falun Dafa en Chine..


Les passants s'arrêtent pour regarder les pratiquants de Dafa faire les exercices .

Les passants apprennent la persécution du Falun Dafa en Chine.


Je souhaite que davantage de personnes puissent connaître le Falun Gong

Mme Sederica Onnis est une journaliste italienne. Pendant que les pratiquants présentaient les exercices, elle est restée à les observer calmement tout en tournant des séquences vidéo. Elle a dit à l'un des pratiquants qu’elle ne savait pas grand-chose sur cette pratique. Après avoir lu l' information disponible, Mme Onnis a déclaré : " Je pense qu’il est important que les pratiquants de Falun Dafa puissent s’exprimer et faire appel devant le Parlement européen par des moyens comme la méditation."


Expliquant qu’elle travaillait au Parlement européen, Mme Onnis a ajouté : "Je vais en parler à mon agent. Ils sont en partenariat avec l’équipe de journalistes de l’Agenzia Nazionale Stampa Associata (ANSA). Ils sont bien connus en Italie et s’ils sont intéressés, je peux peut-être utiliser ma vidéo pour publier un article sur vos activités d’aujourd’hui. "


Les pratiquants ne devraient pas être persécutés

Jeanine Rodgers et Megan Vella, deux étudiantes maltaises en journalisme n'arrivaient pas à croire que :des pratiquants détenus en Chine étaient victimes de prélèvement forcé d'organes pour alimenter l'industrie des greffe


Jeanine a regardé les pratiquants faire les exercices. Elle a dit : " Nous sortons tout juste du Parlement européen. Je pense que les mouvements de ces exercice sont simples, beaux, solennels et devraient être respectés, et non persécutés. " Elle a demandé : " Pourquoi le Parti communiste chinois [PCC] s’en prend-il à ces pratiquants ? S’ils répriment ces personnes, que feront-ils d’autre ? Feront-ils taire les gens ? En particulier, les pratiquants de Falun Dafa, ils sont si émouvants assis là en train de méditer. Je les regarde pendant que nous parlons ; je me sens paisible –c’est génial. J’espère que tout le monde pourra y réfléchir et vous soutenir dans votre opposition à cette persécution. J’espère que le Parlement européen entendra vos voix, c’est ce qu’il devrait faire. "


Son amie Megan a déclaré : " Si quelque chose d’aussi pacifique est illégal [en Chine], alors ils [le PCC] peuvent arrêter n’importe qui. En tant qu’individus, nous avons le droit de pratiquer la méditation et nous avons la liberté d’exprimer nos pensées. Quelque chose d’aussi pacifique ne devrait être ni illégal ni persécuté. "


Elle a ajouté : "Le Falun Dafa devrait être promu partout dans le monde, pas seulement en Chine. De Bruxelles à Malte, dans le monde entier. De telles choses [la persécution des pratiquants, les prélèvements d’organes] ne devraient jamais être autorisées. "


Lorsqu’on leur a demandé ce qu’elles pensaient du principe enseigné par le Falun Gong,Vérité-Compassion-Tolérance, les deux jeunes femmes ont convenu que " ces trois mots représentent l’esprit de l’humanité. C’est aussi la base d’une vie heureuse. "


Le meilleur cadeau pour l’humanité

Tenant une brochure sur le Falun Dafa, Hillary a déclaré : " Je pense que le monde entier devrait mettre fin à ce comportement oppressif, en particulier aux prélèvements forcés d’organes. "


Elle estime que les gens devraient mener leur vie en fonction de leurs intérêts, tels que le Falun Dafa. Elle a déclaré : " Non seulement en Chine, mais dans le monde entier, j’ose dire que le Falun Dafa est merveilleux. "


Hillary a poursuivi : " C’est une méthode excellente et saine ! Le meilleur cadeau pour l’humanité. Personne ne devrait lui enlever ce cadeau ! "


Merci de dire la vérité aux gens

Le touriste Kishory Ram a déclaré : "Les prélèvements d’organes sont quelque chose de terrible. Les pratiquants ne font que suivre le principe Vérité-Compassion-Tolérance. Les gens devraient être autorisés à faire ce qu’ils veulent et ne pas être menacés."


Mme Angela Munzinte, d’Italie, a dit : " Les prélèvements d’organes, cette chose qui se passe en Chine, c'est terrifiant. Cela me fait mal au cœur pour eux [les pratiquants de Falun Dafa]. "


Une autre touriste a commenté : " Je n’étais pas au courant de cette grave situation, je suis choquée. C’est effroyable ! Le PCC prélève des organes sur ces personnes de leur vivant simplement parce qu’elles [les pratiquants de Falun Dafa] mènent une vie juste."


Elle a ajouté : " Nous avons tous le droit de vivre selon nos valeurs. Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin de personnes qui s’efforcent de suivre des valeurs telles que Vérité, Bonté, Tolérance. Oui, l’Union européenne devrait agir et mettre fin aux prélèvements d’organes. Pas seulement l’UE, en tant que race humaine, tout devrait partir de nous." Avant de partir, elle a dit qu’elle avait l’intention de s’informer davantage au sujet de la persécution.


Dans l’après-midi, M. Eric Hoernicke est passé devant le rassemblement des pratiquants et s’est arrêté pour regarder la démonstration des exercices. "’J'ai été choqué d’entendre cela ! (La persécution du Falun Gong. C’est quelque chose dont je n’avais jamais entendu parler auparavant. Bien sûr, j’ai entendu parler du génocide des Ouïghours, mais jamais de prélèvements d’organes sur les pratiquants de Falun Dafa à des fins lucratives. C’est une bonne chose que vous soyez ici pour exposer les prélèvements d’organes en Chine et informer davantage de personnes au sujet de la persécution. "


M. Hoernicke a dit que c’est la première fois qu’il entendait parler du Falun Dafa. En apprenant le principe de Vérité-Compassion-Tolérance, au cœur de la pratique il a déclaré : "Ce sont des valeurs remarquables et idéales pour mener sa vie. Je ne sais pas pourquoi quelqu’un voudrait interdire cela."


Kenan travaille dans une organisation à proximité. Il est sorti se promener pendant sa pause déjeuner et s’est arrêté au stand des pratiquants. Il a déclaré : " Je n’étais pas au courant de ces prélèvements d’organes qui ont lieu en Chine. Je suis étonné que de telles choses existent au XXIe siècle. Je pense que c’est une excellente idée que les pratiquants de Falun Dafa utilisent de tels rassemblements pour faire connaître la vérité et sensibiliser à ce sujet, en particulier au cœur de l’Union européenne à Bruxelles. Je leur suis reconnaissant pour leurs activités d’aujourd’hui. Cela aidera les gens à connaître la gravité du problème." Il a pris un dépliant et a dit qu’il le lirait attentivement.


De nombreuses personnes ont manifesté leur soutien à la résistance à la persécution et ont demandé au Parlement européen de mettre fin aux prélèvements forcés d’organes sur des prisonniers d’opinion commis par le régime chinois.


M. Carlo Heulens, un enseignant (premier à gauche) a déclaré : " J’espère que la persévérance des pratiquants sera couronnée de succès.""


M. Carlo Heulens, un enseignant, et ses deux collègues se sont arrêtés pour regarder les pratiquants faire les exercices et se sont informés sur le Falun Dafa. M. Heulens a déclaré : "Tout d’abord, en tant que citoyen belge, nous devons exprimer notre soutien à leur pratique du Falun Dafa. Les prélèvements d’organes sont une mauvaise chose. Ce n’est pas un comportement humain. Je pense que l’UE devrait voter pour s’opposer à cette persécution. J’espère que le PCC comprendra : c’est inhumain et cela doit changer. J’espère donc que la persévérance des pratiquants sera couronnée de succès. " Il a remercié les pratiquants pour diffuser l’information sur la persécution devant le Parlement européen.


M. Matteo Tranier et sa famille de quatre, venant de France, étaient en vacances à Bruxelles. En visitant les quartiers de l’UE, ils se sont arrêtés pour regarder les pratiquants faire les exercices. Lorsqu’il a appris l’existence de prélèvements forcés d’organes, M. Tranier s'est exclamé "C’est une honte. Bien sûr qu’ils [l’UE] devraient arrêter cette persécution. Le prélèvement d’organes est terriblement honteux. L’UE devrait faire un effort pour condamner cela. "

Traduit de l’anglais

Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2022/5/2/200149.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.