Nouvelle découverte : Les plantes terrestres ont acquis leur complexité en deux sursauts, à 250 millions d'années d'intervalle.

Selon un article publié dans la revue Science du 17 septembre 2021, au lieu d’évoluer progressivement vers des espèces plus compliquées, les plantes terrestres ont connu deux explosions soudaines de complexité, à un intervalle de 250 millions d’années.


Andrew Leslie, auteur principal de l'étude et professeur adjoint de sciences géologiques à l'école des sciences de la Terre de l'université de Stanford, a déclaré : "Le plus surprenant est cette sorte de stase, ce plateau de complexité après l'évolution initiale des graines, puis le changement total qui s'est produit lorsque les plantes à fleurs ont commencé à se diversifier."


Les chercheurs décrivent qu'au début de la période dévonienne, il y a environ 420 à 360 millions d'années, les plantes terrestres ont connu une première vague de prospérité alors qu'il n'y avait pas de vertébrés. Après le Dévonien, les types d'animaux ont soudainement augmenté, et des animaux plus grands ont commencé à apparaître. En revanche, le développement des plantes a stagné pendant cette période.


Selon Leslie, "la pollinisation par les insectes et la dispersion des graines par les animaux sont peut-être apparues il y a 300 millions d'années déjà, mais ce n'est qu'au cours des 100 derniers millions d'années que ces interactions vraiment complexes avec les pollinisateurs sont à l'origine de la très grande complexité des plantes à fleurs. Il y a eu une si longue période pendant laquelle les plantes auraient pu interagir avec les insectes de la manière dont les plantes à fleurs le font maintenant, mais elles ne l'ont pas fait avec le même degré de complexité."


Les dernières recherches de Leslie sur le gain soudain de complexité chez les plantes, tout comme l’explosion Cambrienne des espèces, ne peuvent être expliquées par la théorie de l’évolution, qui émet l’hypothèse que les espèces sur Terre ont progressivement évolué d'organismes simples vers des formes plus compliquées.


Les plantes à fleurs, en particulier, constituent le groupe de plantes le plus complexe. Depuis toujours, il a été difficile pour les scientifiques d'étudier l'évolution des plantes à fleurs par rapport aux plantes plus simples comme les fougères et les conifères. Pendant longtemps, les botanistes ont concentré leurs efforts sur l'étude de l'évolution des plantes non fleuries. La façon dont la diversification des fleurs est apparue reste en grande partie un mystère pour les scientifiques.


Dans l’étude de l’évolution, l’un des plus grands défis pour les scientifiques était le manque de preuves fossiles. Au lieu de trouver des espèces de transition abondantes comme le prévoyait la théorie de l’évolution, la plupart des archives fossiles indiquent une voie différente, dans laquelle les espèces ont connu des cycles de longues périodes de stagnation, suivies d'une apparition soudaine et simultanée, puis d'une extinction soudaine.


Même pour les experts de l'évolution, les explications des origines humaines basées sur la théorie de l'évolution ne sont pas cohérentes avec le registre fossile, selon une revue publiée dans Science le 7 mai 2021.


"Quand vous regardez le récit des origines des hominidés, c'est juste un grand désordre - il n'y a pas le moindre consensus. Les gens travaillent selon des paradigmes complètement différents, et c'est quelque chose que je ne vois pas se produire dans d'autres domaines scientifiques", a déclaré Sergio Almécija, chercheur principal à la division d'anthropologie de l'American Museum of Natural History et auteur principal de l'article de Science.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise :
Nouvelle découverte : les plantes terrestres ont gagné en complexité en deux rafales, à 250 millions d’années d’intervalle

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.