Dafa m’a donné un Toit

Bonjour vénérable Maître,
Bonjour compagnons de pratique,

Je suis une pratiquante de 50 ans en France qui a eu la chance d'obtenir la Loi en mars 2019, cela fait donc plus de 2 ans de cultivation.


Depuis que j'ai terminé mes études jusqu'à maintenant, j'ai dû déménager régulièrement. En 2020, lors de la première année de l’obtention de la Loi, j’ai dû déménager 3 fois en un an ! Je n’ai pas pu avoir un toit de façon stable et ce contre ma volonté. Pourtant, je suis propriétaire de plusieurs biens immobiliers. J’écris ce partage pour raconter comment Dafa m’a récemment donné un Toit stable, enfin !


Agir avec bienveillance envers autrui, surmonter l’épreuve de l’année
Lors de ma 2e année de cultivation, j’ai dû faire face à de nombreuses épreuves de xinxing dont la plus difficile est la suivante. Il s’agissait d’un locataire qui se servait de la chambre que je lui louais pour vivre et pour exercer son activité de prostitution. Il a même mis son annonce sur un site Web avec sa photo et celles de sa chambre. De plus, c’est un homme qui reçoit les hommes ! Par ailleurs, il consomme des substances illicites et est mythomane. Sa chambre se trouvait dans une maison occupée par 3 autres locataires qui m’ont mis au courant des faits et qui m’ont demandé de faire comme si je n’en savais rien vis-à-vis du perturbateur par peur de représailles.


En tant que propriétaire, je devais faire cesser les troubles causées par le locataire sans lui faire savoir que j’étais au courant et ce à la demande des 3 autres locataires.


Ma première réaction lorsque j’étais mise au courant de ces faits était le choc ! J’étais désemparée. Je me suis vite ressaisie puis j’ai pensé à ma première rencontre avec ce locataire lors de sa visite de la chambre. Il m’inspirait la sincérité et j’y croyais toujours car en tant que pratiquante, je regarde toujours le bon côté des gens. En effet, je me souviens que notre Maître a dit : « la nature de bouddha, chacun la possède » (Zhuan Falun, Conférence 6). Et Maître a également enseigné : « Pour nous pratiquants de gong, les conflits pourront surgir soudainement. Que faire? En général si vous gardez toujours un cœur de compassion, un esprit paisible et serein, lorsque vous vous trouverez face à un problème, vous agirez bien car vous aurez de l’espace pour le désamorcer. Vous avez toujours de la compassion et vous agissez avec bienveillance envers autrui; quoi que vous fassiez, vous vous préoccupez des autres et chaque fois que vous avez un problème, vous vous demandez si les autres peuvent le supporter et si cela peut leur causer du tort; alors dans ce cas, il n’y aura aucun problème. C’est pourquoi, comme vous pratiquez le gong, vous devez être exigeant envers vous-même selon des critères élevés, selon des critères de plus en plus élevés. » (Zhuan Falun, Conférence 4). Je me suis dit, je dois agir avec bienveillance envers ce locataire. C’est la seule façon de régler ces problèmes. J’étais persuadée qu’il était une bonne personne mais que les circonstances de la vie l’avaient poussé à mal agir.


J’ai informé les 3 autres locataires que j’allais régler le problème en utilisant la bienveillance. L’un d’eux était d’accord avec moi, le 2e n’a pas donné d’avis et le 3e n’était pas d’accord : il me demandait de monter une procédure de résiliation de bail contre le fauteur de troubles.


Je me suis dit, le problème serait résolu si le fauteur de troubles résiliait le bail lui-même et quittait la maison de son propre gré.


J’ai alors demandé à l’un des locataires d’engager une conversation amicale avec l’homme, lui suggérant de chercher un autre logement plus grand. Mais ce dernier a refusé catégoriquement de déménager.


Cette tentative ayant échouée, et vu que je ne souhaitais pas monter une procédure juridique contre lui, je me sentais impuissante. Que pouvais-je faire exactement ? Je n’arrivais même pas à me concentrer pendant la méditation. J’ai lu alors ceci : « C’est le Xiulian, alors vous ne devez pas être impressionné par les difficultés. Peu importe, aussi difficile que ce soit, le chemin donné par le Maître est assuré pour que vous puissiez le traverser. À condition que votre Xinxing s’élève, vous pourrez le traverser. » "Enseignement du Fa dans les conférences (III)/ Enseignement du Fa et explication de la Loi lors de la Conférence de Loi du New York Métropolitain )


Je me sentais plus rassurée : le Maître est là, Dafa est là. Et le Maître me demande d’élever mon Xinxing.


J’ai regardé alors sérieusement à l’intérieur. Je me suis aperçue que j’avais un fort attachement à l’autoprotection : j’avais été choquée en apprenant la nouvelle, je voulais que le locataire en question quitte le logement de son propre gré, je voulais rendre la tranquillité aux 3 autres locataires, tout cela avec l’envie de protéger ma propre tranquillité. Je ne me pas souciais pas du locataire causant problème : où irait-il s’il quittait ma maison ? Je n’étais pas bienveillante avec lui.


Il s'avérait qu'en surface, je semblais avoir compris le Fa, qu'il était nécessaire d'être bienveillante avec les gens. Mais en réalité, je n'utilisais que mes émotions pour y faire face, et non pas la raison. En effet, je pensais simplement que ne pas le traduire en justice était déjà un acte de bienveillance, mais en fait c'était juste une bienveillance sentimentale.


J'ai réalisé que mon attachement était fort : l’égoïsme.


J’ai émis des pensées droites en niant cet égocentrisme, ce n'est pas mon moi originel. Je suis une pratiquante de Dafa, mon moi originel n'a aucune estime de soi, aucune autoprotection. Ce sont les forces anciennes qui me l'ont ajouté, de sorte que je n’atteigne pas les critères d’une pratiquante de Dafa.


Ensuite, j'ai soigneusement réfléchi à la façon de surmonter cette épreuve en me basant sur la raison et la compréhension dans la cultivation.

Je me suis dit, ce locataire a commis tant de péchés, dans ma maison, mais il est l'un des êtres de mon monde. En tant que disciple de Dafa pendant la période de la rectification par la Loi, je dois le traiter avec rationalité, c'est-à-dire penser à faire du bien pour lui, sans me soucier de ma perte personnelle, sans essayer de le pousser hors de la maison. Je dois l’aider à se rendre compte de la bienveillance d’une pratiquante de Dafa et réveiller sa propre bienveillance à son tour, et ce sera à lui de décider seul d’arrêter ses mauvais agissements dans la maison.


Avec ces pensées, je me suis retrouvée remplie de bienveillance, ne pensant plus aux problèmes auxquels je faisais face, ni à lui demander d’arrêter, ni l’inviter à partir.


Dans cet état d'esprit, j'étais comme assise dans une position solennelle à un niveau élevé, en regardant la terre en bas, où se trouve ce locataire commettant des méfaits, en regardant les 3 autres locataires en train de supporter les troubles. Je me suis rendue compte que la vie humaine est tellement misérable. J'ai soudain réalisé qu’il devait y avoir des raisons pour que les 3 autres soient dérangés par le locataire causant problème, je n'avais pas besoin de trop m'inquiéter pour eux. Je me souviens de ce passage du Fa: « Je vous explique que s’il y a un conflit entre des gens – quelqu’un donne un coup de pied à un autre, ou l’autre lui donne un coup de poing – c’est peut-être que l’un avait contracté une dette envers l’autre il y a longtemps, et qu’ils sont en train de la régler. Si vous vous en mêlez, ils n’arriveront pas à régler leurs comptes et ils devront le refaire une prochaine fois. Autrement dit, vous n’êtes pas capable de voir les relations de causalité et d’affinité, vous risquez de mal faire et donc de perdre du De. » (Zhuan Falun, Conférence 9).


J'ai pensé à ce locataire plusieurs fois par jour avec bienveillance. Je l'ai considéré avec mon cœur de compassion : il devait être une bonne personne mais pris dans le courant de la société, il ne savait plus ce qui est bon, ce qui est mauvais. Alors il a commis des méfaits sans se rendre compte. Au début, quand j'ai pensé à lui, j'ai vu dans son champ une ombre noire. En continuant à le regarder avec mon cœur bienveillant, son champ devenait plus clair, comme une étincelle de feu. Je semblais souffler dans ce feu pour qu’il prenne forme, jour après jour. Puis un mois plus tard, alors que son champ devenait clair, une série d’évènements s’est produite.


Il m'a d'abord dit qu'il avait perdu son emploi, qu'il ne pouvait donc plus payer le loyer. J'ai dit que je pouvais attendre jusqu’à ce qu’il trouve un nouveau travail. Je lui ai proposé de profiter de ce temps libre pour lire Zhuan Falun. En fait, j'avais parlé du Fa avec lui depuis le début de sa location, avant que les ennuis surviennent. Je lui ai envoyé le lien Internet du livre Zhuan Falun. Il a dit qu'il le lisait. Je lui ai demandé jusqu'où il l'avait lu, il n'a pas pu me répondre. Je ne sais pas s'il l'a vraiment lu, mais au moins il avait obtenu le livre. Il savait aussi que j'étais une pratiquante de Falun Gong.


Puis il m'a appris qu’il était infecté par le Covid. Il a toussé fortement au téléphone et sa voix était très faible. Il a dit qu'il avait une forte fièvre et toussait beaucoup. J'ai pensé à lui faire connaître les paroles de vérité, mais j’ai constaté que malgré la toux et de la fièvre, son état de santé général restait bon. Je me souvenais de l'enseignement du Maître : « Aux yeux des grands Éveillés, être un homme n’est pas une fin en soi, la vie humaine n’a pas pour but d’être un homme, mais de vous permettre de retourner à l’origine première. Quelles que soient les épreuves que les êtres humains endurent, eux pensent que plus on en supporte mieux ça vaut, cela permet d’accélérer la liquidation des dettes, voilà ce qu’ils pensent. « (Zhuan Falun, Conférence 4), alors j'ai pensé que sa souffrance accélèrait la liquidation de ses dettes. Je ne lui ai pas parlé des paroles de vérité, mais lui ai proposé d'apporter de la nourriture à sa porte d'entrée.


Environ 10 jours plus tard, il m'a téléphoné pour me dire qu'il était guéri, mais qu'il devait se rendre aux funérailles d'un membre de sa famille nouvellement décédé et qu'il serait absent pendant une semaine.


Quelques jours après son retour, il m’a téléphoné pour dire qu'il s'était cassé le doigt, car une lourde porte lui avait heurté la main alors qu'il la tenait pour que la prochaine personne entre. Sa main était plâtrée et son bras en écharpe autour de son cou. Il a dit que sa vie devenait difficile parce qu'il était au 2e étage. Il a demandé à sa tante de faire des courses et lui apporter des repas J'ai placé une boîte de chocolats devant sa porte avec quelques mots lui souhaitant un prompt rétablissement. Lorsqu'il a découvert mon cadeau, il a envoyé un message disant qu’il était très touché par mon geste. Il disait que j’étais trop gentille avec lui et il ne savait pas comment me remercier.


Le lendemain, il a envoyé un texto, disant qu'il ne pouvait pas continuer cette vie, parce que d’une part, il ne pouvait pas continuer à demander à sa tante de s'occuper des courses ni de cuisiner, d’autre part il ne pouvait pas se permettre de ne pas payer le loyer. De plus, il disait que j’étais très gentille avec lui, il ne pouvait pas me laisser endurer cette situation pendant longtemps. Il a décidé de me rendre la chambre et de déménager.


Je n’arrivais pas à y croire, je l’ai relu : il a pris l'initiative de déménager !!! Oh... Mais j'ai réalisé que je tombais dans l’exaltation. Non, ce n'est pas le moi originel. Alors j'ai émis des pensées droites pour le chasser. Mon cœur est revenu au calme sans agitation.


Lorsque je suis allée récupérer les clés de sa chambre, dans cette maison calme, j'avais l'impression d'être sur un nuage… C'était fin décembre de l'année dernière 2020.


Ma tribulation est terminée, elle s'est passée sans action en justice, sans avoir à disputer avec ce locataire ni avec les 3 autres locataires.


Dans la cultivation, j'ai réalisé que chaque épreuve n'était pas la perspective d'un individu, mais la survie d'une couche céleste entière dans laquelle il y a beaucoup d'êtres que je ne peux pas voir avec mes yeux.


Je suis profondément reconnaissante au Maître d'avoir semé les graines de la bienveillance en moi pour que je puisse traiter les autres avec bienveillance tout au long de cette épreuve sans me soucier de mes intérêts ni des interactions entre personnes ordinaires. Le Maître m’a aidé à surmonter cette épreuve ainsi à sauver les êtres du monde correspondant à moi-même.

Il est vrai que « La compassion comme une douce rosée transforme Ciel et Terre en printemps « (Shen Yun, Hong Yin III)


Restaurer la culturelle traditionnelle du thé

L'année dernière, un pratiquant du groupe a exprimé son souhait de réveiller la culture traditionnelle du thé au profit des êtres, afin qu'ils puissent redécouvrir cette culture oubliée. Après avoir lu une série d'articles "L'origine du thé" sur le site des pratiquants, j'étais consciente de la nature divine du thé. Par ailleurs, je crois que c’était un moyen de sauver les êtres en les ramenant à la culture traditionnelle de transmission divine le bien et le mal dans la vie, réduire le karma, conduire à un esprit plus sain et plus pur. En quelque sorte, à mon avis, la culture traditionnelle du thé est un moyen pour ramener les êtres vers ZHEN SHAN REN. Je me suis dit, comment puis-je aider à restaurer la culture du thé ?


Maître semblait avoir vu nos souhaits. En janvier de cette année, un locataire d'un appartement au rez-de-chaussée d'un de mes immeubles a rendu son logement. En fait, il voulait déménager depuis 6 mois, mais il a retardé son déménagement jusqu'en janvier. À ce moment-là, je venais de franchir une série de 9 épreuves de xinxing dont celle racontée plus haut J'ai réalisé que pour commencer à travailler sur un projet avec le souhait de sauver les êtres, il y aura des obstacles que je dois surmonter pour éliminer mon karma, et en même temps améliorer mon xinxing. Une fois que mon xinxing suffisamment élevé et ma détermination est suffisamment forte, je pourrai alors commencer à travailler sur le projet.


J’ai également compris que bien se cultiver est indispensable pour pouvoir commencer à sauver les êtres. Si je ne surmontais pas ces épreuves, je ne pourrais probablement pas m’impliquer dans ce projet et manquerais une opportunité de sauver les êtres. Dans la cultivation pendant la période de rectification par la Loi, j'ai réalisé que chaque épreuve n'est pas la perspective d'un individu, mais est la survie d'une couche céleste entière, dans laquelle il y a beaucoup d'êtres que je ne peux pas voir avec mes yeux. Le Maître n'a-t-il pas dit : " Le corps humain et l'espace extra-atmosphérique [il] ont une réciprocité, ils existent tous les deux dans une telle forme d'existence. » (Zhuan Falun, Conférence 2).


Au même moment, Hong Yin 5 a été publié. Nous avons été ravis de découvrir qu'il y avait 6 poèmes écrits par Maître sur le thème du thé. Nous voyons cela comme un encouragement du Maître pour notre projet.


    Le pavillon du thé
    « Thé pur infusé avec l’eau des Sources du Dragon – le corps calme, les pensées ne sont pas au repos
    Depuis l’ancien temple au sein de la montagne couverte de forêts, assis, observer le monde humain » (Hong Yin 5)


Nous avons repeint et décoré cet appartement pour y recevoir les êtres autour d’une tasse de thé. Le premier jour où nous avons commencé à peindre, pendant que nous filmions la pièce, nous avons vu beaucoup de Faluns comme des flocons de neige voler partout sur l'écran de tournage.


Nous n’avons pas fait intervenir des ouvriers professionnels parce que nous voulions construire cet endroit nous-mêmes, en y mettant tout notre cœur à sauver les êtres. Pendant la journée, nous émettions de fortes pensées droites. Il y a eu des moments où je me demandais, qui viendrait ici boire du thé l’endroit étant à 45 minutes de Paris en train, mais j'ai vite écarté cette idée. Je me rappelais que tant que les disciples de Dafa font le vœu de sauver les êtres, puisque ce vœu est assimilé à la Loi, alors tout se réalisera avec l’aide de Dafa. Chaque semaine, nous passions 2 jours à peindre et à décorer. 2 mois plus tard, nous avions terminé.


Nous avons nommé le lieu ZHEN TEA. Le mot ZHEN provient bien sûr de ZHEN SHAN REN. Nous avons choisi ZHEN car il est homophone avec le mot ZEN des personnes ordinaires. Ce nom ZHEN TEA est donc facile à retenir par les êtres. Bien sûr, tout chez Zhen Tea est entièrement gratuit.


Fin mars de cette année 2021, nous avons inauguré le lieu en organisant une session d'étude du Fa avec des pratiquants de la région parisienne.


ZHEN TEA : sauver les êtres
Nous avons accueilli plusieurs personnes ordinaires ainsi que des pratiquants à Zhen Tea.
Un jeune homme accro aux jeux vidéo a confié qu’il était heureux en y jouant. Nous lui avons expliqué que la personne qui se sentait heureuse en jouant n'était pas lui, mais son ego. Nous lui avons montré comment identifier cela et l'avons encouragé à venir à Dafa. Il connaissait la Loi auparavant, avait déjà appris les mouvements, mais n'était pas encore entré. Suite à cette rencontre, il s'est inscrit en une formation diplômante et a dit avoir oublié son addiction aux jeux vidéo.


Une autre jeune femme venue boire du thé, a confié qu'elle n'était pas heureuse au travail. Je lui ai posé des questions, l'ai aidée à regarder en elle et à identifier son désir d'imposer ses idées aux autres. Je me suis basée sur les principes de la Loi, en lui expliquant avec des termes ordinaires, elle a compris. Elle a dit ne pas pouvoir contrôler sa colère. Je lui ai demandé si elle suivrait si je lui montrais comment se débarrasser de sa colère,. Elle a répondu oui. J'ai alors parlé de Dafa, de mes propres expériences et du bienfait de la cultivation dans le Falun Gong. Elle s'est assise tranquillement et m’a écouté, puis nous avons écouté un passage d’une conférence du Maître. Ses yeux se sont remplis de larmes, elle avait l'air très touchée. Le lendemain, elle m'a envoyé un message me disant que ce matin elle se sentait plus légère, plus détendue au travail, son esprit était apaisé, elle m'a remercié et a pris rendez-vous pour boire à nouveau du thé une prochaine fois.


Il y avait des gens qui venaient déguster le thé mais ne le buvaient pas. Une fois entrée chez Zhen Tea, ils disent qu'ils se sentent plus légers et calmes, et nous parlent avec aise de leurs problèmes. Nous nous sommes appuyés sur les principes du Fa pour les conseiller dans un langage simple. Ce sont toutes des personnes prédestinées qui veulent devenir de bonnes personnes, se débarrasser de leurs attachements. Une fois qu'ils ont fait le point sur leur problème, leur esprit est devenu plus calme, nous leur avons présenté Dafa, ils ont compris le principe ZHEN SHAN REN de l’univers. Même s'ils n'ont pas encore obtenu la Loi, la graine de Dafa a déjà été semée.

Nous avons également ouvert des cours de langue vietnamienne pour les enfants chez Zhen Tea. D'une part, c'est pour les aider à conserver la langue vietnamienne, et d'autre part, pour leur apprendre les manières d'être des personnes authentiques selon les critères de la Loi. Les enfants sont l'avenir de la société. Bien les élever est aussi le devoir de notre génération.


Nous avons utilisé la méthode Dizigui (les Règles applicables aux enfants), qui est une méthode d'enseignement ancienne rédigée par un sage à l’époque de l’empereur Kangxi de la dynastie Qing.


Nous avons mis en place une classe avec deux enfants de 5 ans : un garçon - l'enfant de pratiquants et une fille - l'enfant de personnes ordinaires. Outre l’apprentissage des chansons et des mots vietnamiens simples, nous leur enseignons la compassion envers les gens, les objets, et la nature, le respect envers leurs parents.

Les parents des enfants ont remarqué que depuis que les enfants sont revenus de l'école Zhen Tea, ils sont devenus obéissants. La meilleure chose que les parents puissent constater est que l'enfant transmet à son tour ce qu’il a appris au Zhen Tea quand il est à la maison. Par exemple, lorsque l'enfant voit son père hausser le ton, il lui dit de ne pas crier car le professeur Zhen Tea lui a demandé de s'expliquer calmement et de ne pas élever la voix. Alors son père a baissé la voix et lui a parlé plus doucement. Les parents sont devenus plus prudents dans leurs paroles et leurs gestes envers leurs enfants, et leurs frères et sœurs plus jeunes suivent tous l'exemple de leur frère et sœur aîné, donc toute la famille vit en meilleure harmonie. Les parents ont recommandé notre cours de vietnamien à leurs amis.


Zhen Tea commence à sauver des êtres, en semant dans leur cœur les graines qui les aident à devenir meilleurs.


Un jour, l’élève, la fille de personnes ordinaires a vu une affiche au Zhen Tea montrant les 5 exercices, elle s'est immédiatement levée pour imiter, alors nous lui avons appris les mouvements, elle était très heureuse. Elle est venue à Dafa d'elle-même avec son cœur pur et en apprenant volontairement les mouvements. Ses parents ont entendu l'histoire et voulaient aussi qu'elle pratique avec nous.


Créer un nouveau point de pratique
À part la réception des êtres, nous allons au Zhen Tea tous les dimanches pour étudier la Loi ensemble. Un compagnon de pratique a suggéré de pratiquer dans un parc voisin situé à 10 minutes à pied de là et ensuite de rentrer au Zhen Tea pour étudier la Loi. Puis nous avons rajouté le samedi à notre programme de cultivation et de pratique au Zhen Tea.


À cette époque, je faisais encore les exercices à la maison en semaine. Un jour, je me suis dit pourquoi je n'irais pas pratiquer au parc. J’ai alors pratiqué des exercices au même parc les matins de semaine. Au début, j'étais seule, puis j'ai été rejointe par d’autres pratiquants de temps en temps.


C'est donc tout naturellement qu'un nouveau point de pratique s'est créé. Ses coordonnées sont publiées sur le site de FalunDafa. Depuis, plusieurs personnes ordinaires habitant dans les villes voisines m’ont contacté et l’une d’elle est devenue pratiquante.


Nous échangeons beaucoup après avoir pratiqué et étudié la Loi. Il y a de nouveaux pratiquants qui viennent chez Zhen Tea. Ils apprécient l'atmosphère paisible ici, alors ils viennent régulièrement. Ainsi, non seulement Zhen Tea purifie les êtres grâce à la culture traditionnelle du thé, il est devenu un lieu de rassemblement pour les pratiquants des villes voisines, nous aidant à cultiver et à pratiquer plus diligemment ensemble.

Maître m’a donné un Toit
Un matin de semaine, après avoir fait les 4 exercices seule dans le parc, je suis retournée à Zhen Tea pour le 5e puis j'ai préparé une théière pour moi-même. Ensuite, j'ai appris le Fa. À ce moment-là, je me suis soudainement réveillée. Mon toit se trouve ici ! Oh, j'ai un Toit, c'est ce que Maître m'a donné !


Ici, je me retrouve moi-même, fusionnant avec le moi originel. Cet endroit est plein d’énergie du Falun comme je l'ai vu le jour où nous avons commencé à peindre. Ici, j'ai pu cultiver et pratiquer avec des compagnons de pratique pleins de diligence. Ici, j'ai reçu des personnes prédestinées dont j'ai besoin de les sauver, nous avions certainement des relations dans différentes vies antérieures. Ici, le Maître me guide, m'encourage et me protège constamment.


Ici est mon Toit, le Toit issu de ZHEN SHAN REN, le Toit divin et éternel. Ce Toit n'est pas seulement un toit ordinaire, mais le Toit de ma Maison authentique, la Maison aux cieux, l'endroit le plus pur et le plus divin où je suis originairement née. Au fur et à mesure de ma cultivation, notre Maître a continuellement poussé ce Toit vers le ciel, de sorte qu'un jour, ce Toit atteindra la hauteur nécessaire pour me ramener à mon univers céleste éternel.


J'ai pleuré parce que j'ai compris la cause des événements qui m’ont fait déménager sans cesse depuis que je suis devenue adulte. J'ai réalisé que même si je n'avais obtenu la Loi que depuis plus de 2 ans, le Maître avait pris soin de moi depuis longtemps. Il m'a donné beaucoup de biens immobiliers, mais pour me protéger de ne pas m'attacher à eux, pour que je puisse obtenir la Loi plus tard, il a fait en sorte que je ne puisse pas avoir un chez moi stable. Pendant toutes ces années, même si j'avais des titres de propriété, je n'ai jamais eu l'impression qu'ils m'appartenaient. Je comprends un peu mieux des passages suivants de la Loi :


« D’autres disent: «Ma venue dans la société des gens ordinaires est comme un séjour à l’hôtel, j’y passe quelques jours, puis je me hâte de repartir.» Mais certaines personnes s’accrochent trop à cet endroit et oublient leur propre foyer. » (Zhuan Falun, leçon 9)

« En tant que pratiquants, nous devons encore moins nous conduire ainsi. Nous, les
pratiquants, nous disons qu’il faut laisser les choses se faire naturellement; ce qui est à vous, vous ne le perdrez pas et ce qui n’est pas à vous, vous ne l’aurez pas, même si vous luttez pour l’avoir.
» (Zhuan Falun, leçon 7)


Alors peut-être que notre Maître a voulu me former dans la vie de tous les jours, pour que je ne sois pas attachée aux maisons que je possède, de sorte qu'aujourd'hui, puisque je cultive ZHEN SHAN REN, Maître m'a donné un Toit qui m’appartient en fin.

« Nous les pratiquants de gong, nous agissons autrement, c’est juste le contraire,
nous ne voulons pas chercher à obtenir ce que les personnes ordinaires veulent avoir; mais ce que nous obtenons, c’est ce que les gens ordinaires ne parviendront pas à obtenir même s’ils le voulaient, à moins qu’ils ne se mettent à cultiver et à pratiquer»
(Zhuan Falun, leçon 4)


Je suis une personne tellement chanceuse dans cette vie pour avoir obtenu la Loi.


Suite à cela, j'ai eu le souhait de pouvoir emménager dans l'appartement du dernier étage de l’immeuble où se trouve Zhen Tea et dont je suis propriétaire. Cependant, cet appartement est loué à une famille à faibles ressources avec un jeune enfant, il leur sera difficile de trouver un logement ailleurs, il est donc impossible qu’ils déménagent. Alors je n'y pensais plus.


Deux mois plus tard, un événement s'est produit : le tuyau d'évacuation de l’immeuble étant obstrué par des feuilles, une très forte pluie s'est déversée dans l'appartement à l'étage en question car l'eau ne pouvait pas s'écouler par la gouttière.


Par conséquent, la famille locataire s’est mise à la recherche d’un autre logement, quelqu'un accepte de leur louer un appartement. Alors ils m'ont demandé de déménager cette semaine-là. J'ai tout de suite compris que le Maître avait entendu mon souhait et avait arrangé que la famille locataire déménage.

En tant que personne qui vit avec les déménagements depuis que je grandis jusqu'à maintenant, je vais pouvoir enfin m’installer avec ma famille à l’étage et au rez-de-chausée de l’immeuble se trouve le lieu paisible de Zhen Tea. J'ai soudainement compris que le Maître me donne les meilleures conditions pour ma cultivation et ma pratique.


Je constate à quel point Dafa est merveilleux. Seulement à partir d'un souhait de vouloir sauver les êtres et d'abandonner mon attachement aux gains et au renom, notre Maître m'a donné le Toit d’une Maison dont j’ai tant rêvé.


Je remercie respectueusement le Maître, je dois cultiver encore mieux sur le chemin des disciples de Dafa pendant la période de la rectification par la Loi.


Bien sûr, Zhen Tea est aussi l'endroit où le Maître donne à nous tous et à tous les êtres. Là, la porte est grande ouverte prête à accueillir tous ceux qui viennent.


Il y a un détail. L'adresse de Zhen Tea est au 9 rue de la Source. Oui, vous avez bien entendu " la Source". Pensez-vous que c'est une coïncidence ? À mon avis non, tout a été arrangé.


Ceci est ma compréhension personnelle à mon niveau actuel. Merci de bien vouloir signaler les lacunes.

(Présenté à la Conférence de partage d'expérience du Falun Dafa 2021 en France)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.