Quel maître de Qigong l'ambassade de Chine en France a-elle invité à venir donner une conférence en 1995

M. Li interviewé par la China Central Television (CCTV, le radiodiffuseur d'État) le 30 juillet 1993.


Le 12 mars 1995, l'ambassade de Chine en France a spécifiquement invité M. Li Hongzhi, le fondateur du Falun Gong, à venir donner une conférence dans l'auditorium de son service culturel au 19 rue Van Loo, dans le 16e arrondissement à Paris. Il s'agissait de la première conférence de M. Li donnée hors de Chine, marquant l'introduction de cette discipline de l'esprit et du corps en Occident.


Les membres du personnel de presque tous les services de l'ambassade ont assisté à la conférence, y compris l'ambassadeur de l'époque, Cai Fang Bo, et son épouse. Selon des résidents de Paris qui étaient également présents à l'événement, le service culturel de l'ambassade a parrainé une séance de Falun Gong la semaine suivante dans un centre d'arts martiaux de l'avenue Daumesnil dans le 12e arrondissement.


Certains peuvent se demander : " Le Falun Gong n'est-il pas interdit en Chine ? Pourquoi l'ambassade en France aurait-elle invité M. Li à donner une conférence à Paris ? "


En fait, avant que le Parti communiste chinois (PCC) ne commence ouvertement à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, la plupart des rapports sur la pratique publiés par les médias contrôlés par le PCC étaient positifs. Le soutien de l'ambassade de Chine en France au Falun Gong n'était pas accidentel à l’époque.


Voir l’article https://fr.minghui.org/html/articles/2021/7/30/90625.html passant en revue quelques événements historiques montrant la popularité du Falun Gong au début et sa large acceptation par le public, y compris les organismes du PCC, les fonctionnaires et les médias d'information.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.