Le pouvoir de la bonté : Kong Yong réprime une rébellion sans combattre

Kong Yong était un fonctionnaire de la dynastie Ming, originaire de Suzhou, au sud du fleuve Yangtze.

La culture traditionnelle chinoise a toujours suivi les valeurs de la bonté dans ses relations avec les gens et les différentes situations, en mettant l'accent sur la bonté du cœur. Non seulement la bonté est admirée, mais la lumière qu'elle dégage peut également ramener les méchants à la raison. Si le mal rencontre le mal, le désastre s'ensuit. Seule la bonté peut véritablement convertir et changer une personne.


Kong Yong était un fonctionnaire de la dynastie Ming, originaire de Suzhou, au sud du fleuve Yangtze. Il était la 58e génération de descendants du petit-fils de Confucius. C'était un homme loyal et bienveillant. Il a servi en tant que fonctionnaire pendant plusieurs décennies sans jamais se compromettre. L'un des événements les plus légendaires pour Kong Yong est lorsqu'il est entré en territoire rebelle et a résolu pacifiquement la crise sans avoir à faire de guerre.


Au cours de la première année de la dynastie Ming (XVIe siècle après J.-C.), Kong Yong a été nommé gouverneur de Gaozhou, dans le Guangdong. L'ancien gouverneur de Gaozhou avait ordonné la fermeture des portes de la ville en raison d'une rébellion du peuple Yao.


Les habitants ne pouvaient pas entrer dans la ville et beaucoup ont été tués par ceux qui se disaient rebelles. La situation était très chaotique. Lorsque Kong Yong est arrivé, il a ordonné l'ouverture des portes de la ville pour que les habitants puissent entrer et sortir librement de la ville.


Les portes de l'ancienne ville de Songpan fondée sous la dynastie Ming (1368 – 1644) (Image : 鵬智 Bird 賴 Lai / Flickr)


À cette époque, deux groupes rebelles étaient dispersés dans cette région. Un chef rebelle, Feng Xiao, était posté à Huazhou (sous la juridiction de la préfecture de Gaozhou) et un autre chef rebelle, Deng Gong Chang, était posté à Maodong.


Un jour, Kong Yong est parti à cheval avec seulement deux gardes et s'est dirigé directement vers Maodong. Lorsque le chef rebelle, Deng Gong Chang, apprit que le nouveau gouverneur, Kong Yong, allait bientôt arriver, il rassembla à la hâte ses hommes en armure pour faire une démonstration de son pouvoir.


Lorsque le chef rebelle apprit que le nouveau gouverneur allait bientôt arriver, il rassembla à la hâte ses hommes en armure pour faire une démonstration de son pouvoir.


Kong Yong descendit lentement de son cheval et entra dans la cour pour s'asseoir. Lorsque le chef rebelle Deng vit que Kong Yong était venu sans épée, sans fusil, ni même aucune troupe, il ne sut d'abord que faire, mais après réflexion, il ordonna à ses hommes d'enlever leur armure et de s'incliner devant Kong Yong.


Kong Yong dit sévèrement : "Vous êtes de bonnes personnes qui sont forcées de devenir des rebelles à cause de la faim et du froid. Le gouverneur précédent avait l'intention d'utiliser l'armée pour s'occuper de vous, mais je suis ici par ordre de la cour et je suis chargé d'agir comme votre parent. Vous êtes comme mes enfants. Si vous me faites confiance, revenez avec moi et je vous donnerai de la nourriture et des vêtements. Si vous ne me faites pas confiance, tuez-moi. Alors l'armée arrivera bientôt et il n'y aura plus personne en vie ici."


Après avoir entendu les paroles de Kong Yong, Deng a hésité, mais ses hommes étaient émus aux larmes. Pour briser la glace de cette négociation avec le chef rebelle, Kong Yong a dit : "J'ai faim. Vous devriez me nourrir." Alors Deng s'est agenouillé et lui a offert du vin et de la nourriture. 


Le chef rebelle Deng a offert de la nourriture et du vin au gouverneur.


Après que Kong Yong ait fini son repas, il a dit : "Il commence à faire sombre, donc je vais passer la nuit ici."


Deng a arrangé un logement pour lui. Cette nuit-là, Kong Yong a dormi paisiblement. Quand les soldats ont vu à quel point il dormait bien et qu'il n'avait pas peur d'eux, ils ont été très impressionnés.


Kong Yong est resté deux nuits. Quand il est parti, Deng a envoyé des dizaines de soldats pour l'escorter. Kong Yong a bien traité ces soldats, leur donnant de la nourriture et des vêtements. Il leur a également donné de la nourriture à rapporter à l'armée rebelle. 


Deng Gong Chang a été ému et a conduit son armée rebelle à se rendre à Kong Yong et au gouvernement.


L'autre chef rebelle, Feng Xiao, ayant entendu l'histoire, a rapidement conduit ses hommes à se rendre également à Kong Yong. C'est ainsi que la rébellion a pris fin, non par la force, mais par le pouvoir de la gentillesse.


Traduit de l'anglais
https://visiontimes.com/2021/03/09/solve-the-crisis-of-rebellion-in-a-peaceful-way.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.