Pourquoi disons-nous que "Falun Dafa est bon" ?

Démonstration des exercices du Falun Gong en bord de mer, au Festival de Golowan à Penzance, dans les Cornouailles, en 2008


Je pratique le Falun Dafa. Mon mari non. Il m'a récemment demandé: "Pourquoi vous, les pratiquants, dites-vous que Falun Dafa est bon?"


J'étais un peu incertaine de ce qu'il voulait dire par là, alors il a clarifié: "Je veux dire, le mot 'bon' signifie que quelque chose est ok, mais c'est juste bon, ce n'est pas le meilleur.


"Eh bien," ai-je répondu, "en chinois, ils disent 'Falun Dafa hao ', ce qui se traduit par ' Falun Dafa est bon.'


" Ok, mais pourquoi dis-tu que c'est juste bon? "


"Hmmm… c'est comme ça que ça a été traduit à l'origine. Hao signifie bon. Falun Dafa hao . Falun Dafa est bon. "


Ses commentaires, comme il sera content de l'entendre, m'ont poussée à écrire cet article.


Tout d'abord, un peu d’histoire :

Le Falun Dafa était si populaire en Chine dans les années 1990 qu'il était courant de voir des centaines de pratiquants faire les exercices ensemble dans des parcs à travers le pays chaque matin. On pense que le nombre de pratiquants dépassait les 100 millions, mais comme il n’y a dans le Falun Dafa ni membres ni structures organisationnelles, il s’agit peut-être d’une estimation approximative. La pratique se répandait principalement par le bouche à oreille, les livres publiés étaient les moins chers de leur catégorie et les frais de participation aux conférences de M. Li Hongzhi (l’enseignant) étaient les plus bas du pays. Le fait que les enseignements prenaient racine dans des milliers d'années d'histoire chinoise les faisaient résonner dans le cœur des Chinois, ces gens même dont les riches traditions spirituelles ont été presque éradiquées à travers des décennies de campagnes sanglantes du régime communiste.


Lorsque la persécution a commencé en juillet 1999, ça a été très dur. Partout en Chine, la police a procédé à des arrestations massives de pratiquants, qui ont été jetés dans les prisons comme des criminels. Leur crime? Ils ont osé croire que le divin est en charge de toute chose, que les principes fondamentaux de l'univers, Vérité, Bonté et Patience, sont le guide ultime du comportement d'une personne. Où est le crime dans tout ça, demanderez-vous peut-être. Eh bien, comment l'État peut-il contrôler une telle personne, alors? L'idéologie marxiste proclame qu'il n'y a pas de divinité, et voici que Falun Dafa affirme le contraire. Et des millions de personnes l'adorent, pas moins ! La réponse de l'État a été brutale.


Je suis sûre que sous une forme ou une autre, que ce soit directement ou indirectement, vous avez entendu mentionner la persécution du Falun Dafa en Chine. Vous avez peut-être entendu parler de la persécution ou de la pratique elle-même par des pratiquants qui organisent volontairement des activités d'information dans votre ville, ou avez vu un documentaire sur le sujet. Peut-être avez-vous même vu des reportages dans les médias, dont certains ont malheureusement même diffusé mot pour mot les «faits» haineux du PCC sur le Falun Dafa. Si vous n'avez jamais entendu parler de tout cela, alors faluninfo.net est un bon endroit pour commencer votre recherche.


L'ampleur de la colère du régime communiste exercée sur les pratiquants de Falun Dafa en Chine est terrifiante, comme en ont témoigné sous serment de nombreux survivants. En 2019, le Tribunal chinois a conclu son enquête indépendante affirmant que des prélèvements d'organes ont effectivement lieu en Chine et que les pratiquants de Falun Dafa sont les principales victimes. Pourtant, les pratiquants persévèrent dans la défense de leurs croyances. Ils continuent à dire: "Falun Dafa hao !"


En Chine, où les gens ont perdu leurs emplois, leurs maisons, des membres de leur famille et même leurs vies du fait de la persécution, dans ce contexte, dire "Falun Dafa hao" est un acte de courage, c'est une affirmation alimentée par une forte conviction que Vérité-Bonté-Patience doit être vécu, respecté et protégé, que votre gouvernement soit d'accord ou non. Dans un contexte de répression continuelle, si les pratiquants et les non-pratiquants choisissent de dire: "Non, Falun Dafa n'est pas mauvais, il est BON!" comment ne pas considérer cela comme un acte de courage? Plus important encore, cela reflète le monde intérieur de cette personne, ces principes résonnent au cœur de son être, et ils le disent à haute voix - "Falun Dafa hao !"


Alors, tout comme mon mari l'a demandé, pourquoi traduisons-nous "Falun Dafa hao" par "Falun Dafa est bon?"


J'ai interrogé mon ami chinois à ce sujet, et il m'a gentiment expliqué que "hao" avait de nombreuses couches de sens, comme la plupart des caractères chinois. Hao peut être traduit par bon, grand, grandiose et magnifique, selon le contexte.


Lorsque les pratiquants chinois ont formulé l'expression "Falun Dafa hao" dans l'environnement de la persécution en Chine, pour eux, les couches de signification contenues dans "hao", en particulier dans l'environnement de terreur, étaient explicites. Ensuite, lorsque les pratiquants chinois ont aidé à traduire le terme en anglais dans les premiers temps de la persécution, leur mot favori était "bon". "Falun Dafa hao" a donc été traduit par "Falun Dafa est bon".


Pour moi, en tant qu'occidentale et en tant que pratiquante, j'ai le sentiment qu'il nous manque une couche de sens véhiculée par le "Falun Dafa hao" chinois lorsque nous le traduisons par "Falun Dafa est bon". Certes, c'est la nature même de l'art de la traduction. Il n'est pas facile de saisir les nuances du mot original et d'obtenir une correspondance parfaite, surtout lorsqu'il y a tant de connaissances contextuelles attachées à un terme. Comme je l'ai dit à mon mari : "Bien sûr, nous pensons qu’il est le meilleur ! Nous voulons dire, sans réserve, que le Falun Dafa est grandiose ! Nous voulons dire, "Falun Dafa est magnifique !"


"Oui, oui, je comprends."Falun Dafa hao! Tu sais que je dis ça chaque fois que je vois des pratiquants ", a-t-il répondu avec un sourire. J'ai souri avec lui à l'époque, et je souris maintenant en y repensant.


Que nous disions hao , bon, grand ou magnifique, la pensée, la vibration, l'intention est d'affirmer le Falun Dafa. Les principes fondamentaux de la pratique, qui en chinois sont exprimés par Zhen Shan Ren , portent également des couches de sens qui ne peuvent être simplement traduites mot à mot. Dans le Zhuan Falun, le glossaire offre l'explication suivante: Zhen se traduit par vrai, authentique; Shan par compatissant, bon et gentil; et Ren par tolérant, calme, endurant et patient.


Les principes de Vérité-Bonté-Patience du Falun Dafa transcendent les frontières nationales, la race, la culture et l'âge. Nous disons "Falun Dafa est bon, Vérité-Bonté-Patience est bon" parce que nous voulons affirmer ces qualités du plus profond de notre être, là où la traduction superficielle devient sans importance.


Pourquoi les gens, même des non-pratiquants, ont-ils expérimenté des bénéfices de santé miraculeux en disant ces mots? Le mystère reste à expliquer. Certains les qualifient de " mots magiques". Maintenant, plus que jamais, nous pourrions tous utiliser un peu de magie dans nos vies. Le monde a besoin de Vérité-Bonté-Patience. Falun Dafa hao ! Zhen Shan Ren hao !


Version anglaise :
Why Do We Say “Falun Dafa Is Good?”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.