Découvrir le Falun Gong : La pratique

Lorsque notre mode de vie moderne et actif s'est brusquement interrompu face à un événement imprévisible, c'est presque comme si le temps lui-même s'était en quelque sorte allongé. Peut-être ne devons-nous plus toujours être quelque part, ni y être toujours à la seconde même.


Et une fois que notre rythme de vie ralentit, cela nous laisse plus de temps pour prêter davantage d’attention à notre humanité commune, laisser notre esprit vagabonder, nous demander – mais enfin à quoi sert toute cette agitation ? Pourquoi courons-nous, et que poursuivons-nous ? Qu'est-ce que tout cela signifie en fin de compte ? La vie a-t-elle un sens ?


Il s’agit d’une question très ancienne à laquelle à travers les âges, de nombreuses démarches ont tenté de répondre. En particulier, la civilisation chinoise, l'une des plus anciennes cultures sur la planète, a fait sa juste part de ces tentatives.


Depuis l'Antiquité, les Chinois ont essayé de comprendre l'univers, le corps humain et la vie elle-même de différentes manières, avec de nombreuses incursions dans le domaine métaphysique et spirituel. Ils ont été récompensés de leurs efforts par les nombreux phénomènes extraordinaires que l'on retrouve fréquemment dans les annales de l'histoire chinoise.


Une tradition de spiritualité honorée par le temps
Le Qigong (pratique de l'énergie) a une longue histoire en Chine. Du Wuqinxi de Hua Tuo (" le jeu des cinq animaux") au Taijiquan de Zhang Sanfeng (la boxe Tai Chi) – des anciens Bagua (les huit diagrammes), Zhouyi (le livre des changements), et Huangdi Neijing (le classique interne de l'empereur jaune) aux diverses pratiques du bouddhisme et du taoïsme, chaque période des 5000 ans de civilisation chinoise s'est plongée dans l'exploration spirituelle.


Tout cela s'est arrêté après l'arrivée au pouvoir du Parti communiste, au milieu du XXe siècle. Méfiant de toute opposition idéologique, le Parti a dénigré tous ces trésors spirituels, les qualifiant de " superstitions féodales" et les a sommairement condamnés pendant la Révolution culturelle.

Mais les vieilles habitudes ont la vie dure - et des milliers d'années de tradition ne sont pas si facilement éradiquées du cœur des gens.


La vague du Qigong et l'établissement du Falun Dafa
À la fin des années 1970, un regain d'intérêt pour le paranormal a balayé la Chine lorsque certains individus dotés de capacités surnaturelles sont entrés en scène. Ces personnes pouvaient lire les caractères chinois avec leurs oreilles ou utiliser la télékinésie pour déplacer des objets, fascinant ainsi le grand public.


L'exploration spirituelle a repris, mais cette fois sous la bannière de la science comme branche de la recherche : un groupe de scientifiques chinois a proposé un nouveau domaine scientifique appelé " science du corps humain", et le qigong a été étudié dans ce domaine comme forme de la " frontier science."


De nombreuses pratiques de qigong ont vu le jour à cette époque, l'une des plus connues étant le Falun Gong - ou Falun Dafa.


Grâce à ses effets remarquables, le Falun Gong s'est rapidement distingué parmi plus d'un millier de pratiques de Qigong. Il s'est principalement diffusé par le bouche-à-oreille de ceux qui avaient bénéficié de la pratique. Plus les gens partageaient leurs expériences de la pratique du Falun Gong et plus ils étaient nombreux à s'y joindre ...


La pratique du Falun Dafa

Pratique matinale à Chengdu, Chine centrale. Cette photo a été prise en 1998.

Bien que Falun Gong - une combinaison d'exercices, de méditation et d'un mode de vie moral –soit très simple à apprendre et à saisir, il a néanmoins de nombreuses dimensions et partage avec des arts chinois similaires, une très ancienne origine.


D’abord et avant tout, Falun Gong peut être considéré comme une pratique – comme quelque chose qui est accompli, mis en action. La pratique est conçue pour apporter des changements positifs, ou renforcer ce qui est déjà bon, dans le corps, l’esprit et le soi.


Dans le Falun Gong on prend soin du corps principalement par la pratique régulière de quatre exercices de qigong et d’une méditation. Les exercices de qigong, popularisés en 1980, après la révolution culturelle chinoise, ressemblent un peu au Tai-chi pour ce qui est de la forme, et de la même façon, travaillent principalement sur le corps à un niveau énergétique. Certains se référent au qigong (pron. "chee-gung ") comme au " yoga chinois ".


Falun Gong rééquilibre le corps à un niveau énergétique, tout en éliminant blocages et impuretés qui pourraient compromettre la santé et le bien-être. À des niveaux plus profonds, la pratique, par ses moyens uniques, traite les origines les plus fondamentales de la maladie et de la souffrance physique (c’est-à-dire la matière néfaste appelée karma). La méditation facilite ces changements et ce processus tout en renforçant le fonctionnement plus subtil de la pratique spécifique au corps et à l’esprit.


Plusieurs études de santé, dont une recherche sous contrôle clinique, et réexaminée dans des installations médicales de pointe, ont commencé à explorer et confirmer les bénéfices positifs et parfois spectaculaires en termes de santé, que tant de gens attribuent à la pratique. De nombreuses personnes ont tenu à écrire leurs expériences, qui peuvent être lues en ligne.


Les bénéfices types décrits incluent un accroissement significatif de l’énergie et une réduction de la fatigue, une meilleure santé, une plus grande résistance aux maladies, un meilleur sommeil, un équilibre émotionnel, un sentiment de calme, une attitude positive, des relations améliorées, une plus grande conscience de soi, un approfondissement du sens ; et une croissance spirituelle.


Les exercices et la méditation peuvent être pratiqués par des personnes de tous âges, conditions physiques, ou formations, et sont extrêmement flexibles en termes d’exigences ; on peut ne leur consacrer que quelques minutes à la fois, à n’importe quel moment, n'importe où, ou jusqu’à plusieurs heures si on le souhaite. Souvent, les gens aiment les pratiquer avec d’autres, en groupe, dans un environnement calme comme un parc.


Ils sont toujours enseignés gratuitement par des bénévoles ou peuvent être appris en suivant des instructions sur vidéo. Ces caractéristiques ont probablement joué un rôle dans la croissance phénoménale du Falun Gong en Chine.


Mais si la dimension physique du Falun Gong est importante, c’est l’accent mis sur l’esprit et la moralité qui distingue la pratique de toute autre.


Falun Gong est Bouddhiste de nature, et contient dans ses enseignements, une aspiration plus élevée, c’est-à-dire, la perfection spirituelle - ou " éveil ", comme on l’appelle en Asie. Les disciplines spirituelles asiatiques de ce type sont souvent considérées comme des voies de " cultivation interne " ou " cultivation de soi " et constituent une partie importante de la culture traditionnelle chinoise. Diverses pratiques taoïstes, bouddhistes et confucianistes entrent dans cette catégorie.


Au cœur du Falun Gong, se trouvent les valeurs de vérité, compassion et tolérance (ou en chinois, Zhen, Shan, Ren). La pratique enseigne que ce sont les qualités les plus fondamentales de l’univers lui-même, et ce sont elles, comme expliqué dans le livre Zhuan Falun, qui servent de guide dans la vie quotidienne et la pratique. Beaucoup étudient régulièrement le livre afin de mieux comprendre et incarner ses enseignements.


À travers une pratique constante et dédiée, l’élève de Falun Gong aspire à réaliser un état de désintéressement, une perspicacité et une conscience accrues, une pureté intérieure et un équilibre – les rouages de ce que l’on pourrait appeler la véritable santé.


Si Falun Gong aspire à une transformation intérieure du soi, la pratique se traduit toutefois en général extérieurement par un changement positif dans le monde, dans la mesure où le pratiquant devient un membre de famille plus patient, un employé plus consciencieux, un membre de la communauté plus généreux, et ainsi de suite.


Cependant, le lieu de la pratique est toujours l'individu, et en tant que tels, les enseignements ne sont pas considérés comme un modèle pour un changement social ou politique, pouvant être appliqué à d'autres ou au monde entier.


De nombreux observateurs sont frappés par l’ouverture du Falun Gong, à la fois en terme de ses enseignements (à savoir, pas de credo, d’ensemble de règles, ou de codification de la doctrine) que de son administration ou sa divulgation (c'est-à-dire pas de formes d'initiation, de clergé ni de professionnels religieux, pas de cotisations, etc.) Les gens sont encouragés à acquérir leur propre compréhension des enseignements, l'accent étant mis sur la croissance personnelle, quelque chose qui ne peut être forcé ou programmé.


Les personnes souhaitant apprendre la pratique sont invitées à se rendre sur le site Internet http://www.falundafa.org, où elles pourront trouver les écrits du Falun Gong et les instructions vidéo des exercices.


Sources
http://fr.minghui.org/html/articles/2020/3/28/81379.html
http://www.faluninfo.net/topic/146/

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.